Mon compte Devenir membre Newsletters

UNE BORNE QUI SUPPLEE AUX VENDEURS EN MAGASIN

Publié le par

Vocalcom a mis au point une borne interactive. Baptisée «Nestor», celle-ci permettra de répondre immédiatement et de façon personnalisée à la demande du client.

Editeur indépendant de logiciels pour les centres de contacts, Vocalcom lance une borne interactive dénommée «Nestor». Installée dans les points de vente, elle a pour mission d'assister et de compléter la force de vente pendant les heures d'affluence. Grâce à cet outil, le client peut à tout moment solliciter un conseiller pour se renseigner sur un produit, sur sa disponibilité ou demander des conseils, etc. Un agent dédié, spécialisé sur les produits et services concernés, lui répondra. Une expertise qui constitue un réel avantage.

« Mutualiser les vendeurs sur place et les agents à distance donne une plus grande chance à l 'entreprise d 'effectuer des ventes à forte marge et d'augmenter le taux de transformation », souligne Alexis Delb, directeur général de Vocalcom. En effet, en plus de servir un client en attente (donc susceptible de quitter une boutique), l'agent à distance a la possibilité d'aller au-delà du conseil et de l'information, en découvrant les besoins implicites du consommateur. Le principe de Nestor est assez simple. Face à la borne, le client accède à une plateforme, sur laquelle il clique pour entamer une relation avec un agent visible en vidéo. Ce dernier s'appuie sur le site marchand de la marque ou tout autre média d'information sur les produits.

L'agent engage la conversation en demandant quelques informations préalables au client. De cette façon, il conserve ses coordonnées pour le recontacter et l'informer, par exemple, de la disponibilité d'un produit. Actuellement, plus de 80 grandes entreprises dans les télécoms, le secteur public, la banque, l'assurance et les services seraient intéressées par le projet. A ce jour, Vocalcom a signé avec un client de la distribution spécialisée pour mettre en place Nestor dans 1 000 de ses points de vente du monde entier.

L'éditeur, qui affiche une croissance « de près de 50 % au deuxième trimestre 2011 et un chiffre d'affaires compris entre 50 et 100 millions d'euros », selon Alexis Delb, vient par ailleurs de finaliser un accord avec le fonds d'investissement Apax Partners, entré à hauteur de 65 % dans le capital de Vocalcom. Le dirigeant fondateur, Anthony Dinis, conserve les 35 % restants. Cette opération a pour objectif de soutenir l'ambition de la société, qui veut devenir leader sur son marché.