Mon compte Devenir membre Newsletters

Transcom s'implante en France

Publié le par

En ouvrant un site à Vélizy (Yvelines), l'outsourcer suédois entame un processus d'implantations sur le territoire français. Et cible les entreprises à dimension internationale.


L'outsourcer d'origine suédoise Transcom ouvrira ses portes en France, à Vélizy (78), en avril prochain. Ses 1 200 m2 de locaux accueilleront 220 téléopérateurs (110 positions de travail), une petite vingtaine d'animateurs d'équipes et une quinzaine d'administratifs. La grande majorité d'entre eux a été recrutée grâce à un partenariat avec l'ANPE locale. Equipé d'un autocommutateur Lucent, d'un couplage CTI, le site pourra gérer 50 000 appels par heure avec des fonctionnalités de gestion des files d'attente, de "predictive and preview dialing". Montant des investissements pour Vélizy sur l'année 99 : 13 MF (aménagement intérieur, technologie). Deux autres sites devraient prochainement voir le jour dans l'Hexagone : le premier (50 positions entièrement dédiées à l'opérateur télécom Tele2) sera localisé dans les Vosges à Raon-l'Etape, près de Saint-Dié, la commune du ministre de l'Industrie..., dès mars-avril 99. Le second (échéance printemps 2000) sera localisé dans le sud de la France. « Nous nous positionnons comme des centres de contacts pour la gestion, l'acquisition et la fidélisation clientèle », souligne Noëlle Prétot, manager du centre d'appels de Vélizy. Objectif : travailler dans la durée sur l'ensemble de la chaîne allant de l'acquisition de clients jusqu'à l'assistance technique, la gestion de la facturation, du recouvrement et des litiges.

Cible de prospection : les entreprises européennes


Le premier d'entre eux ne sera autre que Tele2, un opérateur télécom (le préfixe 4 lui a été attribué), filiale du groupe Kinnevik, qui devrait représenter l'essentiel de son chiffre d'affaires la première année. Mais contrairement à Raon-L'Etape, Vélizy n'a pas vocation à travailler exclusivement pour Tele2. Parmi les secteurs prospectés en priorité : les télécoms (les opérateurs concurrents de Tele2 seront-ils tentés ?), le tourisme, l'énergie, la VPC, les banques et assurances. Avec une préférence pour les entreprises à dimension européenne. Déjà présent au Luxembourg où se trouve le siège européen, à Amsterdam, à Düsseldorf, et à Zurich, Transcom est également implanté à Vienne, en Autriche (depuis fin février) et à Milan, en Italie (mars 99). En tout, 560 positions. « Nous avons adopté une stratégie d'adaptation locale qui nous permet de rester proches des particularismes régionaux », explique Matilde Matera, coordinateur marketing Transcom Europe. Pour autant, ces centres locaux, membres d'un même réseau, utiliseront des technologies et des procédures communes qui leur permettront de fonctionner ensemble le cas échéant. Pour démarrer, le site de Vélizy a bénéficié d'aides à la formation de la part de l'Agence pour l'implantation des entreprises (Conseil Régional Ile-de-France) sous forme de chéquiers-langues destinés aux nouveaux embauchés. Reste encore à décrocher la "délicate" autorisation de travailler le dimanche car le centre souhaite offrir ses services 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Et à expliquer aux actionnaires américains l'intérêt des 35 heures ...

Mot clés : centre

DELPHINE SAUZAY