Mon compte Devenir membre Newsletters

Terminaux IP : les prix baissent

Publié le par

Faire converger téléphonie et applications informatiques, c'est une des raisons de choisir l'IP, selon l'intégrateur NextiraOne, qui a rédigé un livre blanc sur la question.


La téléphonie sur IP est censée faire baisser les coûts de communication. Mais le prix des terminaux IP reste élevé par rapport aux téléphones analogiques et numériques. Ce peut être un frein au développement de l'IP, surtout pour les PME. Néanmoins, aux dires des intervenants, ce surcoût a tendance à diminuer. Chez WellX, Hervé Manceron propose des terminaux USB Swissvoice à moins de 150 euros prix public. Mais il rappelle que le prix moyen d'un poste analogique représente 40 euros. La différence de prix reste donc sensible. Chez Ericsson, Marc Nackaerts reconnaît que « les terminaux IP sont plus chers mais aussi plus pratiques, puisqu'on peut les upgrader à partir d'un serveur Web ». Patrice Brillard, de Mitel Networks, envisage une baisse conséquente de ces prix avec l'augmentation des volumes de production de postes IP. Pour l'instant, il estime le coût d'un terminal entre 80 et 200 euros, selon la configuration. Ce dernier prix est également celui que retient Stanislas Huin d'Eurogroup. Mais l'IP ne nécessite pas obligatoirement l'achat de téléphones. En effet, on peut faire de la ToIP directement depuis son PC équipé d'un Softphone, logiciel qui transforme l'ordinateur en poste téléphonique. Mais attention, rappelle Valérie Fernandez de Télécom Paris, « l'ergonomie du Softphone est très différente de celle d'un terminal voix et les expérimentations réalisées à ce jour montrent une difficulté d'adaptation des utilisateurs. Ceux-ci sont, par exemple, perturbés par le fait de ne pas raccrocher un combiné. C'est pourquoi le déploiement de Softphones doit se faire dans des conditions très encadrées. »