Mon compte Devenir membre Newsletters

TRANSNET : une offre multiopérateur

Publié le par

Pour assister les entreprises dans leur choix des opérateurs des télécoms pour les appels sortants, la société Transnet a mis au point un service de gestion et de veille tarifaire permanente baptisé "Sérénatis". C'est un système de routage intelligent entre les différents réseaux qui permet d'orienter les appels sortants vers l'opérateur le mieux placé suivant l'heure et la destination.


Matériellement, le système de routage est logé dans un PC, lui-même connecté entre le commutateur automatique de l'entreprise et l'arrivée de la ligne téléphonique. Le PC est géré à distance par le prestataire qui remet à jour en permanence sa base de données en fonction des résultats fournis par son service de veille tarifaire. L'entreprise ne prend plus d'abonnement chez les opérateurs de télécoms mais s'adresse directement à ce grossiste en communications qui, lui, jongle en permanence entre sept opérateurs, à l'exception notable de France Télécom. C'est Transnet qui facture à l'entreprise les communications passées, moyennant une redevance mensuelle comprise entre 250 et 800 francs. Son système permet aussi de régénérer les impulsions France Télécom pour les besoins de facturation interne sur des systèmes de taxation anciens, quand les opérateurs alternatifs ne sont pas en mesure de fournir les impulsions. « Pour un centre d'appels, la répartition des appels sortants entre trois ou quatre opérateurs différents devient vite trop complexe, estime Jean Signe, directeur commercial de Transnet. Qui plus est, quand vous coupez votre trafic en quatre, vous risquez d'obtenir moins de remise chez chacun des quatre opérateurs. Et ensuite, vous vous retrouvez avec quatre factures non consolidées. En passant par nos services, vous êtes assurés d'obtenir des économies de 30 à 40 % sur les tarifs de France Télécom. » Ce grossiste en télécommunications joue sur le fait que chaque opérateur alternatif propose sur un type d'appels, un type de destination ou une tranche horaire, des tarifs plus avantageux que ceux de ses concurrents. Mais Transnet ne communique pas les noms des opérateurs avec qui il aurait passé des accords, et encore moins le détail des économies réalisées. Une démarche qui manque cruellement de transparence. On peut aussi remarquer que les économies prévisionnelles réalisables avec Transnet sont indiquées par rapport aux tarifs France Télécom - or ces tarifs ne font plus référence depuis l'apparition des opérateurs alternatifs, sensiblement moins chers que l'opérateur public. Comparées aux tarifs des opérateurs alternatifs, les économies seraient certainement inférieures aux chiffres annoncés. Cependant, elles resteraient encore significatives surtout pour les gros volumes d'appels sortants - pour ce type d'activités des centres d'appels, l'offre de Transnet pourrait s'avérer intéressante.