Mon compte Devenir membre Newsletters

Supporter investit le terrain d'Euro-Interactive

Publié le par

Avec la reprise d'activité de l'outsourcer villeurbannais, le spécialiste de l'assistance technique étend son champ d'intervention aux services clients et consommateurs. Un spectre d'affaires qui s'élargit aussi à l'international.


Supporter, spécialiste de l'assistance technique, a racheté le 13 mars dernier Euro-Interactive, prestataire de services dans la gestion de la relation client. L'opération s'est effectuée au Tribunal de commerce de Lyon. Basé à Villeurbanne, l'outsourcer avait été déclaré en dépôt de bilan un mois auparavant. Supporter réalise sa première croissance externe depuis sa création en avril 1990. Pour un coût total estimé à 540 000 euros, réaménagement du site et fonds de commerce compris. Une belle opération dans la mesure où la seule reprise d'Euro-Interactive ne lui revient qu'à 72 000 euros. Celle-ci comprend 61 personnes en CDI et 6 autres en CDD, sur un effectif de 93 salariés au moment du dépôt de bilan. Plus beau, une vingtaine de clients actifs dont les AGF, Canal Club, Téléshopping, Le Dauphiné Libéré, Infogrammes, etc. Les équipes reprises l'ont été parce qu'elles étaient en exercice sur les contrats existants. Il en va de même de l'encadrement qui est conservé en l'état. Pour ce qui est des contrats à 80 % récurrents et des prestations fournies, le chiffre d'affaires 2003 - sur neuf mois - devrait se répartir comme suit : 67 % en appels entrants pour du service clients et consommateurs ; 26 % pour des opérations de télémarketing, de prises de RDV ou encore d'enquêtes ; les 7 % restants en conseils à la mise en oeuvre de plates-formes et en ressources humaines (formation...).

Une dimension européenne


L'opération possède de nombreux charmes, dont celui de la rapidité. Entre le dépôt de bilan de la société (4 février) et la décision du juge (13 mars), 28 jours ouvrés se sont écoulés. « Nous avions fait une première approche l'été dernier », rappelle Philippe Gaillard, P-dg de Supporter. A l'époque, le groupe Himalaya, propriétaire de l'outsourcer villeurbannais, avait opposé son refus. Depuis, Supporter guettait. Euro-Interactive n'ayant pas su pallier la perte de son plus important contrat (Infonie, rachetée par Tiscali début 2002), l'attente n'a pas été longue. La reprise contribue au projet de Supporter de rayonner en Europe. « Quand vous êtes consultés, il y a toujours la dimension européenne. Dans 70 % des cas, c'est la capacité multilingue avec le bonus de délivrer le service sur place », explique Philippe Gaillard. Sa stratégie européenne a débuté en 2001 avec la réorganisation de la société (voir CA n° 25, p. 30). Mais, entre nouvelles filiales et présences à l'international (bureaux en Espagne, en Italie, partenariats en Allemagne et au Benelux), le prestataire de services a inséré une réflexion « d'acquisition d'une structure de service clients ». Du télémarketing à l'assistance technique, un spectre suffisamment large pour développer son approche du métier. A grands renforts de l'expérience passée dans le traitement des incidents informatiques à distance. Des prestations jugées « haut de gamme » par Philippe Gaillard. Ce dernier compte sur la même approche pour séduire les annonceurs avec son offre de GRC. Sur 2003, la société clichoise prévoit de réaliser entre 1,5 et 2 M avec sa nouvelle structure qui conserve son nom. Et pour 2004, elle table sur une entité salariant 150 personnes, pour 40 à 50 % de croissance. Déjà, elle annonce la signature prochaine d'une "référence"...