Mon compte Devenir membre Newsletters

Superviseurs sous licence

Publié le par

L'Institut Supérieur de Développement de Rouen s'apprête à lancer sur le marché du travail une première promotion de superviseurs licenciés. Sous la houlette de l'Université d'Amiens.


"Superviseur licencié" : si la conjugaison des deux termes a de quoi surprendre en ce qu'elle accole un référent universitaire à un poste professionnel que ce terme de "superviseur" suffit à déconsidérer, il n'en demeure pas moins que l'on commence, en France, à former des étudiants dans le cadre de licences de supervision reconnues par l'Etat. En septembre 2002, la première promotion de licenciés ès supervision de l'Institut Supérieur de Développement de Rouen va ainsi débarquer sur le marché du travail. Créé en 1989 par une équipe d'enseignants, l'ISD de Rouen est habilité au titre de CFA (centre de formation d'apprentis), ce qui lui permet de délivrer des formations en alternance et de bénéficier du financement adéquat : 50 % en provenance du conseil régional, 50 % en taxe d'apprentissage de la part des entreprises. Dispensé dans les murs du lycée Flaubert de Rouen, le cursus de deuxième cycle dépend administrativement de l'université d'Amiens, celle de Rouen s'étant apparemment montrée plus réticente au lancement d'une formation et d'un diplôme de ce type. L'intitulé exact de celui-ci étant "licence professionnelle sur les métiers des téléservices". Rien de bien engageant, au grand regret de Sylviane Augais, professeur agrégé d'économie et directrice des études du CFA-ISD Flaubert : « Le terme de "téléservices" est très réducteur. Il réduit le métier à l'outil. C'est dommage parce que nous avons ici un rôle d'amélioration de l'image des métiers de la relation client dans la société et au sein des entreprises. » La première promotion du CFA rouennais est composée de 10 étudiants, des filles exclusivement, ayant opté pour cette formation au terme d'un bac + 2 commerce, langues ou lettres. « Trois sont déjà en processus de préembauche », affirme Sylviane Augais. Au terme de leur cursus, les étudiants auront reçu 550 heures de formation (ce qui est beaucoup pour une licence professionnelle) délivrée par des maîtres de conférence et professeurs de faculté, par des professeurs agrégés de l'ISD et par des professionnels du marketing direct et de la relation client.