Stagnation du marché, explosion des SMS

Publié par le

Dans un marché général des télécoms plutôt stable, l'ART confirme la hausse spectaculaire du transport de données via mobiles.

  • Imprimer


Selon les chiffres publiés en novembre par l'ART pour le deuxième trimestre 2002, le marché des services de télécommunications en France enregistre un très léger recul par rapport à la même période l'année précédente (2e trim. 2001). Les recettes de la téléphonie mobile, en hausse de 11 %, compensent les baisses constatées sur les marchés de la téléphonie fixe et d'Internet. La chute la plus sensible étant enregistrée sur le segment du transport de données (- 30 %). La branche hébergement et gestion de centres d'appels connaît une baisse prévisible, autour de 7 %. La téléphonie mobile rapporte : les volumes traités par les opérateurs mobiles représentent 27 % du volume global mais près de la moitié des revenus totaux d'interconnexion. L'ART note que les revenus issus de la téléphonie mobile affichent des croissances supérieures à 8 % entre les deuxièmes trimestres 2001 et 2002, la plus forte croissance provenant du transport de données sur réseaux mobiles via les SMS (+ 78 % en valeur, + 98 % en volume). Ceux-ci ne représentant encore "que" 5 % des revenus des opérateurs mobiles. En moyenne, un abonné mobile envoie 12,2 SMS par mois (+ 70 % /2e trim. 2001).

Muriel Jaouën

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet