Mon compte Devenir membre Newsletters

Setsys devient outsourcer à part entière

Publié le par

Positionnée sur l'assistance technique en prestations ponctuelles d'insourcing, la filiale de Cénergys se dote de deux plateaux en propre à Lille et à Lyon.


Lancée en mai 2000 (voir Centre d'appels n° 17, p. 26), filiale du groupe Cénergys (lui-même filiale du groupe Adecco), Setsys avait vocation à faire de la téléassistance, de la téléadministration et du télépilotage. Le tout dans un contexte de prestation help-desk ponctuelles (à la journée ou à la semaine), et plus spécifiquement en délégation de personnel chez le client. Après 10 mois d'activité, il apparaît que les entreprises, une fois mises en confiance, sont demandeuses de services plus globaux et packagés. « Les clients sollicitent en fait des prestations à l'appel et des contrats sur le plus long terme. Pour ce faire, il nous fallait créer une structure d'accueil mutualisable, c'est-à-dire un call center à proprement parler », explique Eric Decalf, directeur général de Setsys. Lors de la création de la société, l'ouverture de plateaux à Lille et à Lyon avait déjà été annoncée, mais il aura finalement fallu attendre la fin de l'année et l'engrangement d'un certain nombre de clients pour que la filiale de la SSII Cénergys franchisse le pas. La société vient donc d'ouvrir à Lille un plateau de 750 m2 abritant 45 postes de travail (extensible à 75), ainsi qu'une structure de back-up de 25 positions à Lyon. Un investissement de deux millions de francs dans le Nord et d'un million en Rhône-Alpes. Pour animer ces deux structures, opérationnelles depuis le 1er janvier 2001, Setsys aura dû augmenter ses effectifs et procéder à une quinzaine de recrutements externes. « Pas facile dans la mesure où nous cherchons des profils DUT informatique acceptant de travailler dans des étendues horaires en 24 /24 », remarque Eric Decalf. Les salaires d'entrée pratiqués : 115 000 francs annuels brut, avec un variable situé entre 3 et 5 % du fixe. Setsys, qui annonce pour 2000 un chiffre d'affaires de 40 millions de francs et prévoit 65 MF pour l'exercice 2001, devrait également ouvrir des agences commerciales à Metz et à Sophia Antipolis.

Mot clés : filiale

Muriel Jaouën