Mon compte Devenir membre Newsletters

Safig : nouvelle approche commerciale

Publié le par

Spécialisée dans l'externalisation du traitement des flux, l'entreprise réorganise son pôle GRC pour faire de l'outsourcing plus que de la sous-traitance.


Safig, société française spécialisée dans le traitement de flux, met en place une nouvelle approche commerciale au sein de son pôle GRC (Global Resources for Customers), en charge de l'externalisation de la relation client. Le premier semestre 2003 est consacré au déploiement d'un nouveau département marketing et d'offres verticalisées. Notamment, pour adresser le marché de l'assurance avec deux nouvelles prestations de gestion de la relation client (Expert Management Santé et Insurance Customer Management). Safig créera également une "Direction des Projets" pour apporter du conseil opérationnel aux annonceurs en matière de conduite du changement.

Devenir force :de proposition


Le remaniement du pôle GRC a pour objectif de positionner très clairement la société sur le marché de l'outsourcing. « Si vous n'avez pas un positionnement clair, vous êtes toujours en réaction. Avec une offre identifiée et segmentée, vous devenez force de proposition », explique Eric Foucher, directeur du pôle GRC chez Safig. Le prestataire se veut avant tout dans une approche allant au-delà de la simple sous-traitance. Pour lui, il existe une différence fondamentale entre les deux modes d'externalisation. L'outsourcing demande une collaboration quotidienne et transversale avec le donneur d'ordres. Autre avantage : ce type de service permet une meilleure rentabilité des prestations. Qui ont, selon le directeur du pôle GRC, « un fort potentiel en termes de fidélisation des clients mais aussi des collaborateurs. » Safig table d'ailleurs sur des contrats annuels se situant entre 76 K et 1,5 M€ . La société mise aussi sur ses "atouts" qu'elle situe au niveau de la maîtrise du multicanal, la flexibilité de ses ressources humaines et la proximité géographique avec ses clients. « L'outsourcing est un marché de proximité », estime Eric Foucher. Dans ce registre, le pôle GRC peut compter sur huit sites de production pour 400 personnes (chiffre d'affaires 2002 : 25 M€ ).