Mon compte Devenir membre Newsletters

SR Teleperformance rachète TechCity qui rachète BVRP Services

Publié le par

Le leader de l'outsourcing veut jouer un rôle majeur sur le marché des prestations techniques. Et entend décliner le modèle TechCity à l'international.


Associés depuis deux ans dans leur filiale commune TechCity, SR Teleperfor-mance et BVRP Software viennent de procéder à la réorganisation suivante : SR Teleperformance rachète la totalité des parts de BVRP dans TechCity (capital initialement détenu à 50/50 par les deux partenaires) et TechCity, devenue de ce fait filiale à 100 % du géant français, acquiert la division services de BVRP, soit l'ensemble des activités hot line de l'éditeur en France. Transaction intégralement réalisée en cash. Le management de TechCity et de BVRP Services reste inchangé, sous la direction de Georges-Eric Lagrange, président directeur général de TechCity. Créé au printemps 2000, TechCity s'est très vite inscrit dans une dynamique de croissance, enregistrant un chiffre d'affaires 2001 de 3,3 millions d'euros, prévisionnellement doublé pour 2002. Le rachat de BVRP Services porte ce chiffre prévisionnel à 16,5 millions d'euros. « A l'issue de ce regroupement, TechCity occupe une position de leader en France sur le marché de la hot line technique », signale Christophe Allard, vice-P-dg de SR Teleperformance. En fait, TechCity devient le numéro deux dudit marché, derrière Helpline, filiale de Neurones, et devant Stream et Supporter. Lancée en 1996, l'activité services de BVRP Software a pour sa part connu un rapide développement, portée en 2001 à hauteur de 39 % du chiffre d'affaires du groupe BVRP, dont les deux tiers réalisés en France. Le périmètre cédé ne concernant que la prestation assurée en France.

Trois cents salariés au total


Par le jeu du rachat, la société se déploie sur deux sites, Orléans (siège social) et Pantin (commercial), employant respectivement 100 et 200 personnes. « L'acquisition nous apporte une vingtaine de très belles références clients », remarque Georges-Eric Lagrange, qui cite 9 Telecom, Wanadoo, Tiscali, le ministère des Finances, Pioneer, la Croix Rouge, Leclerc et Banque Populaire. TechCity revendique aujourd'hui 35 clients. En procédant à ce rachat, Teleperformance a non seulement l'ambition d'investir de manière flagrante le marché français de la hot line, mais trahit également des visées hors l'Hexagone. Le groupe, qui axe manifestement depuis un certain temps ses efforts de croissance vers l'international (78 % de son chiffre d'affaires centres de contacts est aujourd'hui réalisé hors France), entend, en se portant acquéreur à 100 % du modèle TechCity, pouvoir le reproduire à l'étranger. Cette habile transaction constitue en l'occurrence la première étape d'un développement vers quatre marchés prioritaires : les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la Scandinavie et le Benelux.