Mon compte Devenir membre Newsletters

SOSH MET DU DIGITAL DANS LE MOBILE

Publié le par

Nouveau venu dans l'univers des opérateurs mobiles, Sosh, la marque «assumée» par Orange, ambitionne de séduire les jeunes. Au programme: relation client digitalisée et communauté active et impliquée.

Répondre aux besoins des 18 - 35 ans, une cible ultraconnectée, tel est l'enjeu de la marque Sosh commercialisée depuis le 6 octobre par Orange. L'opérateur, bien conscient des frustrations générées par les offres dites traditionnelles auprès des jeunes et de la concurrence de plus en plus forte, propose ainsi une alternative. «Les digital natives ont des besoins spécifiques. Cette génération attend davantage de flexibilité, explique Matthieu Tanguy, chef de produit Sosh chez Orange. Ils ne souhaitent pas d'engagement et, en même temps, ils ont à coeur de faire évoluer leur forfait et de changer de mobile au gré de leurs envies... » En outre, les jeunes aspirent à plus d'autonomie et estiment que leur implication, qui peut, par exemple, prendre la forme d'une participation aux forums, mérite d'être récompensée. En parallèle, les digital natives, au coeur de la stratégie de Sosh, ne sont pas attachés à la relation physique: le magasin devient accessoire.

Les caractéristiques de cette cible ont permis à Sosh de construire son offre. Elle comprend trois forfaits à des prix plutôt compétitifs (entre 19,90 euros et 39,90 euros). Pour proposer ces tarifs attractifs, la relation client a été entièrement digitalisée. Les conseillers sont accessibles par mail et par tchat. «Sur ces aspects digitaux, nous sommes actuellement en phase d'apprentissage. Mais, nous allons devoir progresser sur les deux canaux. Ceci passera par la montée en compétence des agents», précise Matthieu Tanguy Sosh croit à la pertinence de ces médias interactifs pour créer un lien avec ses jeunes clients. «A l'instar du push de fichiers, le tchat est un outil moderne qui offre de nombreuses possibilités», poursuit-il. En outre, l'échange entre les consommateurs via les forums - où des community managers de Sosh interviennent - constitue un moyen de résoudre certaines difficultés, sans avoir à passer par la case «centre de contacts» . Aussi, fin septembre, le portail communaute. sosh.fr affichait 1 million de pages vues en seulement 15 jours. «Certains internautes possèdent un niveau de connaissances impressionnant. Leur expertise a de la valeur pour la communauté», atteste Matthieu Tanguy Le modèle économique de Sosh repose également sur une structure de coût ajustée puisque, d'une part, les mobiles ne sont pas subventionnés et d'autre part, la distribution traditionnelle (via les points de vente) a été contournée.

Des promesses clairement affichées

Toutes les offres de Sosh prévoient un accès à la data, à la VoIP et des SMS en illimité pour coller encore davantage aux attentes des jeunes. Si pour l'heure, Sosh ne s'adresse qu'au marché français, Orange ne s'interdit pas, à long terme, de dupliquer le concept et de le déployer dans des pays où l'offre pourrait fonctionner. La communication autour de la marque, l'affichage et le buzz généré par les retombées presse ont, dans un premier temps, permis de gagner en notoriété. Dans un second temps, la présence sur les réseaux sociaux (Sosh comptait mi-octobre près de 17 000 fans sur Facebook et plus de 4000 followers sur Twitter) a contribué à renforcer l'intérêt des jeunes. Après le lancement officiel, Orange a mené une campagne d'affichage plus classique. Elle repose sur des jeux de mots et insiste sur la promesse de Sosh. Côté on line, des bannières ont pris place sur des sites de divertissements, de sorties... de type MSN, Brain-magazine.com, Spotify.com... Avec sa proposition Sosh, entend donc créer de la proximité dans un monde digital. Antinomique? «Pas lorsque l'on investit suffisamment dans les outils pour accompagner les clients», conclut Matthieu Tanguy A suivre...

Matthieu Tanguy »(Sosh)

« A l'instar du push de fichiers, le tchat est un outil moderne, qui offre de nombreuses possibilités.»