Mon compte Devenir membre Newsletters

Royal Blue convoite le support des grandes PME

Publié le par

Positionnée sur le marché des logiciels de front office en service d'assistance, la société britannique ouvre une filiale en France. Objectif pour 2000 : de 8 à 10 MF de chiffre d'affaires.


L'éditeur de logiciels de help-desk Royal Blue consolide son réseau d'implantations en Europe, avec l'ouverture d'une filiale française à Paris-La Défense. Avec 2 000 clients installés dans le monde et quelque 25 000 licences, la société britannique s'est spécialisée dans les solutions destinées aux centres de support interne en front office entrant. « Nous visons le marché des grandes PME, à partir de 200-300 PC, précise Nils Malqvist, Dg de la filiale française. Avec une prestation très orientée sur les produits. Le conseil ne représente que 15 % de notre activité. Nous faisons plutôt dans le prêt à l'emploi. » Royal Blue propose deux suites centrales : Office Serveur, pour des supports de 4 à 10 opérateurs (à partir de 90 000 F) et Enterprise Serveur, pour des entités de plus de 10 conseillers (à partir de 160 000 F). Entrée à la Bourse de Londres en 1997, la société table pour l'exercice 1999 sur un chiffre d'affaires de 450 millions de francs. Royal Blue est déjà présent par filiales aux Etats-Unis (« passage obligé d'un développement international », dixit Nils Malqvist), en Allemagne, en Suède et via un réseau de distributeurs en Hollande, Suisse, Espagne, Italie et au Moyen-Orient. En France, Royal Blue vise pour 2000 une trentaine de clients et un chiffre d'affaires situé entre 8 et 10 MF.