Mon compte Devenir membre Newsletters

RENOUER LE LIEN ENTRE USAGERS ET ENTREPRISES

Publié le par

Initié en 1995 par les pouvoirs publics, les collectivités territoriales et les entreprises de service public, le PIMMS (Point information multimédia service) est une initiative sociale. D'une part, il aide les habitants en difficulté à effectuer leurs démarches administratives. D'autre part, il emploie des jeunes issus de quartiers sensibles. « Le but est d'améliorer les relations entre les institutions et organismes du secteur public et les personnes résidant dans les quartiers dits sensibles », explique Gilles Reydellet, directeur général de l'Union nationale des PIMMS.

Pour instaurer ce climat de confiance, les 44 PIMMS et huit structures adhérentes, principalement implantés dans la région de Lyon, dans le Grand Ouest et en Ile-de-France, remplissent quatre missions: informer sur les services et offres des entreprises partenaires (EDF, Gaz de France, La Poste, Keolis, Veolia, SNCF, SAUR) , instaurer un dialogue entre ces entreprises et leurs clients, proposer un service de proximité (accès à Internet, vente de timbres, etc.) et participer à la vie d'un quartier. « Les PIMMS permettent de redonner une place de citoyen aux personnes âgées ou aux étrangers qui parlent difficilement le français », commente Gilles Reydellet.

En 2010, les Points information multimédia service (PIMMS) ont réalisé 100000 médiations.

En 2010, les Points information multimédia service (PIMMS) ont réalisé 100000 médiations.

Autre facette sociale de l'initiative: l'insertion professionnelle des jeunes ayant difficilement accès à l'emploi. L'Union nationale des PIMMS les fait bénéficier d'un parcours de qualification et de professionnalisation. Le parcours dure entre huit mois et trois ans. « Nous voulons servir de tremplin pour que les jeunes sortent ensuite avec un emploi durable et qualifié », ajoute Gilles Reydellet. En 15 ans, le succès des PIMMS ne s'est pas démenti. En 2010, plus de 400 000 personnes ont été accueillies et 100 000 médiations réalisées. Forte de cette réussite, l'Union nationale prévoit l'ouverture de 40 points de rencontres d'ici deux à trois ans. Certains PIMMS devraient voir le jour dans des zones plus rurales, désertées par les services publics et les commerces, pour tenter de leur redonner vie.

Mot clés : union

CLAIRE MOREL