Mon compte Devenir membre Newsletters

Paul Quilès : « Un millier d'emplois dans les cinq ans sur le bassin de Carmaux »

Publié le par

Le président du Comité de bassin d'emploi du Nord du Tarn, également député du Tarn, explique la genèse de l'installation de Quali-Phone.

L'implantation d'un centre d'appels induit-elle des considérations spécifiques ?


La création d'un centre d'appels à Carmaux est une action qui a mobilisé pendant deux ans le Comité de bassin d'emploi du Nord du Tarn que je préside. En effet, une première étude de positionnement a été nécessaire pour vérifier que notre territoire possédait les atouts nécessaires pour l'accueil d'un centre d'appels. Nous avons dû nous assurer de la qualité du réseau téléphonique (haut débit, fibre optique), et obtenir de l'appareil de formation local la mise en place des plans de formation de téléconseillers. L'originalité d'un tel projet réside surtout dans la nécessaire anticipation de l'offre et c'est pour cela que nous avons construit un bâtiment dédié à l'exploitation d'un centre d'appels sans connaître, a priori, l'entreprise résidente. Cette manière d'appréhender un projet d'entreprise était nouvelle pour nous. Il faut dire qu'elle se comprend lorsque l'on connaît le délai entre la visite du site et la décision d'installation (Quali-Phone est venu sur le site le 14 novembre 2001 et l'accord a été signé le 17 janvier 2002).

En quoi Carmaux constitue-t-il un site intéressant pour une activité de ce type ?


Le site de Carmaux offre non seulement un bâtiment bien intégré dans un environnement de qualité, des personnels formés au métier de téléopérateur mais aussi un accompagnement de l'entreprise dans sa période d'installation. La possibilité de créer sur le site une crèche pour les enfants des salariés de l'entreprise est également à l'étude. C'est la prise en compte des avantages économiques et sociaux qui a permis à Carmaux d'être attractif, d'autant plus que le grand projet de pôle multiloisir, Cap'Découverte, qui va démarrer dans quelques mois, témoigne du dynamisme de la région.

Rencontrez-vous "beaucoup" de projets de ce type (centres d'appels) ?


Etant donné l'importance de notre bassin d'emploi, il est possible qu'une autre installation de ce type se concrétise d'ici douze à dix-huit mois. Il faut aussi savoir que nous menons par ailleurs une prospection active dans d'autres secteurs d'activités. C'est au total un millier d'emplois qui sera créé en l'espace de cinq ans dans le bassin de Carmaux.