Mon compte Devenir membre Newsletters

Orléans rejoint le peloton de tête

Publié le par

La capitale du Loiret a remporté, en l'espace de quatre mois, deux appels d'offres pour l'implantation de deux importantes plates-formes. Un tableau de chasse qui témoigne de la volonté de la Ville de s'investir sur ce marché. A la clé : 600 créations d'emploi.


Un succès de plus pour la ville d'Orléans. Après l'annonce, fin décembre 1999, de l'ouverture du nouveau site de CMC et des 300 créations d'emplois induites (voir Centres d'Appels n°14, p. 6), la Direction de l'action économique de la capitale du Loiret peut aujourd'hui afficher un nouveau motif de satisfaction : Téléperformance et BVRP Software s'associent pour implanter à Orléans un centre d'assistance technique. 31e ville de France (107 000 habitants intra-muros, 250 000 sur l'agglomération), Orléans compte à son actif 13 entreprises et 15 plates-formes, employant en tout 951 personnes sur 1 250 positions. Etat des lieux auquel il faut ajouter les 600 créations d'emploi annoncées par CMC et Experline. De manière générale, Orléans a été qualifiée par le magazine Challenge (avril 1999) comme la troisième ville française de plus de 100 000 habitants pour la création d'emploi. La Ville, qui compte par ailleurs 50 agences d'intérim, est considérée comme l'un des premiers pôles de France en matière de travail temporaire. Pour ce qui est de la formation, le service économique de la ville d'Orléans recense 11 organismes délivrant des formations dédiées aux métiers des call centers. La CCI, qui propose au sein de son IFV (Institut des forces de vente) une option spécifique centre d'appels de 240 heures, mais aussi le Greta, l'Afpa, Phonecco ou Manpower. Orléans est la troisième ville française en terme de croissance démographique et a été classée dixième par la presse économique en terme de dynamisme économique. En matière immobilière, le site d'Orléans La Fontaine, qui sera disponible en juin 2000, se veut un espace de 3 000 m2 dédié à l'activité des call centers. Prix de location : à partir de 450 F annuels HT/m2. Une offre qui viendra s'ajouter aux deux offres privées d'hébergement pour services clients : celle d'IBM avec 150 positions de travail disponibles (extensibles à 500) ; celle d'Alcatel avec 77 positions.

Experline : 300 créations d'emploi dans les deux ans


TechCity, qui doit ouvrir officiellement le 3 avril prochain, est le premier site de la société Experline. Cette filiale commune au groupe de télémarketing SR Téléperformance et à l'éditeur de logiciels de communication BVRP Software a vocation à répondre aux besoins des entreprises en matière d'assistance technique de niveaux deux et trois. Implanté sur 1 200 m2 en plein coeur d'Orléans, ce centre de support devrait avoir généré 300 emplois de niveau bac + 2 à bac + 4 à horizon 2002. Il comptera d'abord 120 positions de travail équipées et dispose d'un PABX Lucent Technologies. L'investissement annoncé se monte à 7,5 millions de francs pour le seul matériel informatique et télécom. La ville d'Orléans et le Conseil général du Loiret apportent respectivement un million de francs à l'organisme de gestion gestionnaire du bâtiment. Parallèlement, la Ville investit 7 millions de francs pour la réhabilitation du bâtiment. Quant au département, il prendra en charge la formation des nouveaux salariés, à hauteur de 1,2 million de francs. « J'ai prospecté auprès des grandes villes dans un rayon de 100 km autour de Paris. Certaines étaient saturées en termes de possibilités d'accueil. Orléans se lance dans le marché, la Ville s'y intéresse vraiment et on n'y trouve pas encore, en ce qui nous concerne, de concurrence directe », explique Georges-Eric Lagrange, directeur général d'Experline. Les dirigeants d'Experline affirment ne pas vouloir s'en tenir à une première ouverture : un deuxième site pourrait voir le jour dans les deux ans, toujours à Orléans.

Mot clés :

Muriel Jaouën