Mon compte Devenir membre Newsletters

Microsoft entre dans la danse

Publié le par

Le géant américain de l'édition logicielle lancera en avril 2003 sa solution CRM pour PME. Elle s'appuiera sur .NET, plate-forme applicative lancée en juin 2000.


Microsoft, leader mondial de l'édition logicielle, lancera en avril 2003 sur le marché français une solution CRM pour petites et moyennes entreprises. La création de Microsoft CRM (MS CRM) s'inscrit de plain-pied dans la "mise en oeuvre de la stratégie .NET", initiée avec la commercialisation, en juin 2000, de Microsoft .NET. Une plate-forme applicative totalement ouverte, basée sur le XML, dont l'objectif est de s'enrichir graduellement en interfaçant plusieurs systèmes entre eux. Un virage pour le géant du software dans le domaine des systèmes d'information aux entreprises et de l'accueil de logiciels distribués et coopérants. En fait, la plate-forme offre des éléments de programmation communs et permet d'en développer des spécifiques, propres à un métier donné. Autant dire que les éditeurs - partenaires et/ou concurrents - pourront se consacrer à « des solutions verticalisées à forte valeur ajoutée », indique-t-on du côté de Microsoft. MS CRM vient donc agrandir la famille des solutions conçues à 100 % pour l'environnement .NET. Les fonctionnalités développées couvrent les grands domaines de la GRC. On y retrouve le management des entreprises, des contacts et des opportunités. La gestion des tâches, des activités, de la sécurité, des utilisateurs et, bien entendu, des ventes. Enfin, l'application offre un reporting et la customisation des outils et utilitaires. A noter, du côté utilisateur, la possibilité d'aborder le système via Microsoft Outlook et un navigateur web avec un enchaînement des opérations jugé "convivial". Toujours fidèle à son schéma de ventes indirectes, la firme de Richmond compte décliner son offre CRM en deux versions. L'une pour les TPE en mode standard, l'autre pour les PME en mode distribué. Le tout en s'appuyant sur un réseau de près de 600 partenaires.