Mon compte Devenir membre Newsletters

Marketing téléphonique : l'évolution des salaires

Publié le par

Pour la première fois, le SMT, Syndicat du marketing téléphonique, des centres d'appels et des médias électroniques, a accepté de communiquer sur les salaires moyens de la profession.


« Attention, fait d'emblée remarquer Denise Bengioar (Addibell Marketing), présidente du Syndicat, il ne s'agit en aucun cas d'une grille "officielle", mais de moyennes nationales estimées ; chaque entreprise disposant de sa propre grille de salaires. » Deux remarques à propos de ces rémunérations : leurs progressions, dans l'ensemble supérieures à la moyenne nationale, reflètent bien le dynamisme du métier. Ensuite les salaires moyens, et en particulier ceux des cadres, sont, comme l'indique Denise Bengioar, « significatifs du fait que nous sommes une véritable profession. Nos cadres sont bien payés car nous ne sommes pas de simples producteurs d'appels, mais bien des consultants en marketing téléphonique, qui rentrent, en amont, dans les problématiques marketing, communication et commerciales des entreprises. » L'analyse de l'activité salariée par type de contrats reflète bien la spécificité du métier : 50 % de contrats d'une durée déterminée inférieure à trois mois, 10 % de contrats d'une durée déterminée supérieure à trois mois et 40 % de CDI. A noter que dans la plupart des sociétés, les fonctions d'encadrement (superviseurs et au-delà), sont plutôt en CDI et que le temps de passage dans les entreprises des employés en CDD est en moyenne de 6 mois.

Mot clés :

FRANÇOIS ROUFFIAC