Mon compte Devenir membre Newsletters

MESSIEURS DE L'UFC, VOUS AVEZ TOU FAUX!

Publié le par

STÉFANIE MOGE-MASSON, Directrice de la rédaction

STÉFANIE MOGE-MASSON, Directrice de la rédaction

Connaissez- vous Gérard Toufaux? Paresseux, cynique, désagréable, parfois même franchement agressif, cet odieux personnage symbolise tantôt un téléconseiller, tantôt un banquier, tantôt le patron d'un supermarché... Autant d'ennemis potentiels des consommateurs, aux yeux de l'association UFC-Que Choisir, qui, à l'approche de la Journée mondiale des droits des consommateurs, le 15 mars prochain, vient de sortir quatre films virauxCes quatre fictions sont visibles sur YouTube, Dailymotion et sur le site www.clesdelaconso.org, le site de l'UFC. dénonçant les dérives de la relation entreprise-consommateur.

Tout le monde en prend pour son grade. Le banquier, suspecté de chercher à arnaquer un jeune couple de tourtereaux venus signer leur premier prêt immobilier, le téléconseiller, caricaturalement incarné par un incompétent notoire (mal aimable et tire-au-flanc qui plus est)... Bref, aux yeux de l'UFC-Que Choisir, le consommateur serait l'ennemi des marques, voire la vulnérable et innocente victime de leur malveillance.

Sous couvert d'humour, l'UFC présente ici les marques sous un jour tellement caricatural qu'il en devient grotesque. Manichéens, les quatre films mettent en scène des abrutis: d'un côté, des vendeurs bonimenteurs, de l'autre, des clients soumis et benêts. Des clients qui n'existent plus, si tant est qu'ils aient jamais existé. A l'heure des comparateurs de prix, des forums et des réseaux sociaux, le consommateur est adulte, critique, averti. N'en déplaise à l'UFC-Que Choisir, il n'a guère besoin d'être défendu et le fait très bien tout seul. Comment? En se renseignant tant et si bien sur ce qu'il achète qu'il aborde la phase d'achat en ayant soigneusement étudié l'offre des différents intervenants du marché. Cette maturité du consommateur lambda aurait-elle échappé aux scénaristes de l'UFC? Une chose est sûre: avec une telle caricature, ce sont eux qui ont Toufaux!