Mon compte Devenir membre Newsletters

Les Taxis Bleus prennent une nouvelle route

Publié le par

A la faveur du rachat de Serenis, un prestataire de services parisien, le groupe de la compagnie de radio-taxis opère une réorientation stratégique vers l'outsourcing.


En avril dernier, Les Taxis Bleus ont pris une nouvelle route. A la faveur du rachat du capital de Serenis, un prestataire de services spécialisé dans l'immobilier, le groupe IDG propriétaire de la compagnie de radio-taxis a concrétisé sa réorientation stratégique vers l'outsourcing. La réflexion était engagée depuis la deuxième moitié de l'année 2002. A l'époque, le groupe décide de pallier la limitation des licences de taxis sur Paris et sa région. Deux possibilités s'offrent à lui. La première concerne le développement de partenariats en Province sur son métier de base, le transport de personnes. La seconde consiste à décliner sa compétence centres d'appels vers des prestations de services.

Un site en province à la rentrée


« Nous ne souhaitons pas nous attaquer au marché de l'outsourcing des gros volumes. Nous partons sur l'idée de proposer de 5 à 50 positions de travail par client », précise Christophe Beauvais, Dga des Taxis Bleus. Notamment pour des opérations de hot-line en 24 h /24, de télésecrétariat, de gestion d'agendas, d'annuaires ou encore de réservation... Des prestations dont certaines sont déjà réalisées sur les plates-formes de Serenis à Paris (10e arr.) et des Taxis Bleus à Sevran (93), au siège de la compagnie. Depuis sa création en 1986, la société dispose d'une activité de gestion de la relation client à distance. Aujourd'hui, elle s'appuie sur 42 positions de travail auxquelles il faut ajouter les 35 stations du prestataire parisien, ancienne filiale du groupe Acofi, spécialisé dans la gestion d'actifs immobiliers et financiers. « Serenis devient la déclinaison commerciale de l'offre centres d'appels de notre groupe », précise Christophe Beauvais. Les Taxis Bleus passent au statut de client « le plus important » de la nouvelle marque. Ce qui doit permettre d'affirmer un positionnement de qualité pour les services proposés. « Ce que l'on fait bien pour nous, nous le ferons bien pour les autres », juge le Dga. Sur sa lancée, la compagnie annonce l'ouverture cette année - certainement à la rentrée prochaine - d'un site en province. Au Nord, à l'Ouest ou au Centre de l'Hexagone.