Mon compte Devenir membre Newsletters

Le pollen vendu sur un plateau

Publié le par

Pour convaincre le réseau des officines et des parapharmacies de commander son pollen frais, Pollenergie a recours au téléphone.

Comment vendre un nouveau produit sur un marché très partagé lorsque l'on n'a pas l'expérience du commerce ?


C'est la question que s'est posée Patrice Percie du Sert en montant Pollenergie, son entreprise de conservation et de vente de pollen frais. Pour vendre son produit auprès du réseau de distribution (pharmacies et parapharmacies, magasins bio, grandes surfaces), Patrice Percie du Sert pense au télémarketing, consulte cinq agences et retient Addibell Marketing. « Nous avons mis en place un plateau de 8 personnes à plein temps, qui, de 9 h 30 à 13 h et de 24 h 30 à 18 h 30, font de la commande directe en émission d'appels sur la base d'un fichier remis par Pollenergie : plus de 6 000 prospects auxquels l'entreprise a auparavant adressé un mailing avec échantillon et cassette vidéo », explique Denise Bengioar, présidente d'Addibell. Une fois les implantations menées à bien, Pollenergie lance sa propre cellule interne de phoning (6 personnes) sur les actions de renouvellement des stocks. Premier bilan de cette intégration du centre d'appels dans la démarche commerciale de Pollenergie : un taux de commande de 12 %, un taux de refus de réponse de 1,2 % et un chiffre d'affaires triplé en quelques mois (3,5 MF).