Mon compte Devenir membre Newsletters

Le plafond : une solution pour l'acoustique et l'éclairage

Publié le par

Dans les centres de contacts, l'acoustique, pas plus que l'éclairage ne doivent ou ne devraient être traités à la légère. Investir dans un plafond adapté peut permettre, selon la société Ecophon, de résoudre à la fois les problèmes sonores et d'éclairage.

1) ACOUSTIQUE


Un plafond à forte absorption acoustique atténue la majeure partie de l'énergie sonore qui percute sa surface et il réduit le niveau de bruit de fond et diminue la propagation du bruit aérien. « Entre deux stations de travail distantes de 5 m, sans écran interposé dans la ligne de vue, la réduction sera de 2 à 3 dB plus élevée avec un plafond suspendu Ecophon Master/Alpha qu'avec un plafond à surface dure (par exemple, une simple plaque de plâtre), explique Olivier Weil (Ecophon). 3 dB correspond à une augmentation de 40 % de la distance. Cela signifie que le niveau sonore perçu est similaire à celui qui existerait à une distance de 7 m dans un espace couvert par un plafond en plaques de plâtre. » En d'autres termes, un plafond avec une absorption acoustique de classe A contribue à une meilleure utilisation de l'espace.

2) ECLAIRAGE


Un mauvais éclairage est souvent la cause de maux de dos, de cou et d'épaules car l'individu adopte des positions non ergonomiques à son poste de travail pour éviter les reflets sur l'écran de son ordinateur. « Une solution d'éclairage doux et même indirect doit être choisie, préconise Olivier Weil. L'efficacité lumineuse du plafond est primordiale puisqu'il agit en tant que réflecteur pour l'éclairage indirect. » Les deux principaux critères à respecter pour obtenir un éclairage optimal : - Une réflexion lumineuse élevée répartissant de façon quasi uniforme la luminosité de la pièce et évitant les reflets particulièrement gênants sur les écrans d'ordinateurs. On estime le coefficient minimum à 85 %. - Une diffusion lumineuse élevée, renvoyant le maximum de lumière dans la pièce. On estime le coefficient minimum à 80 %.