Mon compte Devenir membre Newsletters

Le groupe Armatis s'implante à Nevers

Publié le par

Après Calais en 2003, Boulogne-sur-Mer en 2004 Châteauroux en 2005 et Caen en 2006, c'est à Nevers, en Bourgogne, que le groupe Armatis ouvre en janvier son prochain centre d'appels.

Dès le 1er janvier 2008, Armatis s'installe dans les anciens locaux Philips - propriété de la chambre de commerce et d'industrie - à Nevers, dans la Nièvre. L'ouverture de ce nouveau centre d'appels lui permettra de mieux répondre aux sollicitations régulières de ses clients et de conquérir de nouveaux marchés. Au global, le nombre de positions de l'outsourceur devrait passer de 1950 à 2300. «Nous sommes à pleine charge sur l'ensemble des centres et, dès la fin de l'année, nous ne pourrons plus répondre aux sollicitations», explique Denis Akriche, p-dg d'Armatis.

Pour choisir cette nouvelle implantation, l'outsourceur a surtout pris en compte le bassin d'emploi. «Le taux de chômage était significatif dans cette région et, surtout, parmi les demandeurs d'emploi, il y avait des profils que nous recherchions», indique Denis Akriche. La saturation devenant un problème de plus en plus fréquent, Armatis privilégie, de fait, les agglomérations de taille moyenne où il sera le seul outsourceur significatif présent.

Autre élément qui a plaidé en faveur de Nevers: l'offre immobilière. L'activité devant démarrer cinq mois après la sélection de la ville, cette dernière devait être en mesure d'offrir un bâtiment déjà construit, prêt à être réhabilité. Les nouveaux locaux d'Armatis s'étendent sur près de 3 500 m2. Le centre sera livré en deux tranches. La première moitié du bâtiment sera disponible début janvier et la totalité, fin mars.

Si les aides financières ne constituent pas un critère discriminant pour l'outsourceur, en revanche, elles ont été attribuées conditionnellement à la création de 400 emplois sur trois ans dans la région de Nevers. La phase de recrutement a déjà commencé. L'ANPE effectue la première sélection en fonction de profils déterminés par Armatis; et l'équipe RH de l'outsourceur finalise ensuite le processus de recrutement. Les premières confirmations d'embauché ont été données, fin novembre. Et, dès janvier, les candidats entreront en formation.

Denis Akriche (Armatis):

«Parmi les demandeurs d'emploi de Nevers, il y avait des profils que nous recherchions.»