Mon compte Devenir membre Newsletters

Le ciblage, un objectif et une mission

Publié le par


« Sans ciblage, une campagne n'est rien », affirme Dominique Berthelot (PCCI). Pour lui, qui gère à 80 % des campagnes en émission d'appels, la qualification des fichiers figure même parmi ses missions de base. « Ce sont des opérations qui peuvent ensuite, ou non, être suivies de campagnes de vente proprement dite », poursuit-il. Car l'une des forces du télémarketing, c'est précisément de pouvoir interagir en temps réel sur les fichiers. « Mettons que la constitution d'un plan fichiers, pour une campagne donnée, provienne d'origines diverses. Les téléacteurs interviennent en relance d'un mailing. Cela permet d'augmenter les ratios de rentabilité de l'opération. Mais également de vérifier, a posteriori, la qualité des fichiers loués tout en les nettoyant des rebuts (faux numéros, doublons) qu'aucun logiciel ne peut effacer intégralement », explique François Schapira (Astel). Désormais, de plus en plus fréquemment, PCCI se voit aussi demander de la qualification de fichiers d'adresses e-mails. « Avec un fichier bien qualifié, on a toutes les chances de toucher le coeur de cible. Les remontées peuvent être phénoménales. Quand on tape au hasard, on ne peut pas s'attendre à de bons résultats », avance Dominique Berthelot.