Mon compte Devenir membre Newsletters

Le SP2C devient le syndicat de la profession

Publié le par

Après une phase transitoire de trois mois, le SMT revêt une nouvelle identité. Il portera désormais le nom de SP2C, l'acronyme désignant le “Syndicat professionnel des centres de contacts”.


Elu à la fin du mois de mars 2005, le bureau du nouveau Syndicat professionnel des centres de contacts (SP2C) est présidé, pour les deux années à venir, par Laurent Uberti, président directeur général d'Acticall, un outsourceur qui a réalisé, en 2004, un chiffre d'affaires de 15 millions d'euros. Le nouveau syndicat entend être largement fédérateur de l'univers des centres de contacts. « L'idée est d'évoluer vers un syndicat très orienté outsourceurs, toutes tailles et régions confondues, annonce Laurent Uberti. Le secteur change, le métier est en mutation, avec de nouvelles donnes, dont l'off-shore et l'automatisation.» Parmi ses priorités, le SP2C a identifié trois chantiers : un travail de fond sur la représentativité du syndicat, une action soutenue afin d'améliorer l'image du secteur et un renforcement des relations avec les différents partenaires. « Le déficit d'image est encore très fort dans le secteur, souligne Laurent Uberti. Compte tenu de cette situation, nous essayons de regrouper l'ensemble des outsourceurs et d'être l'interlocuteur de partenaires tels que les syndicats, les pouvoirs publics, les médias et les donneurs d'ordres. Il est important que les outsourceurs puissent s'exprimer d'une seule voix. » Selon lui, au moins seize des vingt premiers outsourceurs devraient adhérer au SP2C, notamment à l'occasion du SeCA 2005, sur lequel le nouveau syndicat sera présent avec un stand dédié. Quant à la structure, elle devrait s'organiser rapidement. « Suite à l'élection du 25 mars dernier, notre but est maintenant de constituer, dans les deux ou trois mois qui viennent, une véritable entité représentative, en étoffant le bureau, à l'image de la diversité de la profession», explique Laurent Uberti.