Mon compte Devenir membre Newsletters

Le Comité français du butane et du propane acquiert le réflexe GCR

Publié le par

L'association professionnelle a demandé à Safig, société spécialisée dans les flux d'information et la relation clients à distance, de gérer une prestation de réception d'appels.


Objectif de l'"opération réflexe GPL", lancée le 18 septembre der-nier : informer les usagers de véhicules GPL (gaz de pétrole liquéfiés), achetés avant le 1er janvier 2000, des dispositions légales à prendre (décret du 07/09/2000) pour la mise en place d'une soupape de sécurité. Safig, société spécialisée dans les flux d'information et la relation clients à distance, a été sélectionnée pour assurer une prestation de réception d'appels. L'explosion d'un véhicule suite à un acte de malveillance avait conduit le CFBP à réfléchir au moyen de sécuriser au mieux ce mode de transport. Au total, quelque 120 000 automobiles sont concernées et devront être modifiées avant la fin de l'année 2001. Un groupement d'intérêt économique (voir encadré) a vu le jour au mois de mars de cette année. Il a pour mission de gérer et informer sur l'octroi de l'aide, accordée par l'Etat et les professionnels, pour opérer la modification. Dans un premier temps, le Numéro Indigo, diffusé lors d'une campagne de communication, renvoyait sur un centre d'appels dédié de quatre personnes (trois téléconseillers et un superviseur). « Dédié, car toute la difficulté réside dans la maîtrise des flux au démarrage d'une telle opération », explique Carine Bouchard, ingénieur commercial chez Safig. Le personnel mis à disposition a suivi une formation de 4 jours. Un premier module d'information de deux jours sur l'association et un second plus technique, apportant aux usagers une réponse de premier niveau. L'objectif principal consistant à orienter l'automobiliste vers les installateurs agréés. Les 150 appels quotidiens aboutissent aujourd'hui sur une plate-forme mutualisée et sont dirigés en priorité vers le personnel compétent. « Notre idée est de toucher individuellement chaque usager, répondre à leurs préoccupations », indique Jean-Marc Briffaut, directeur général du GIE. Cette intervention induit un autre avantage. Elle implique une identification du véhicule et de son propriétaire. En fait, l'obtention de ces informations constitue pour le CFBP un moyen de se créer une base de données utilisateurs. La prestation de la société Safig doit s'achever fin 2001, mais d'autres campagnes de communication sont prévues. Elles seront mises en place dès que la fréquentation du Numéro Indigo baissera. Toujours est-il que le recours à un centre d'appels pourrait se renouveler pour des opérations futures. « Nous sommes en train de l'imaginer pour des relances, des sondages... », indique Jean-Marc Briffaut.

L'organisation du GIE


Le groupement d'intérêt économique a été créé en mars 2000 pour mener l'"opération réflexe GPL". Il est constitué des professionnels du secteur, à savoir les distributeurs (Butagaz, Vitogaz, Primagaz, Totalgaz, Elf Antar Gaz), les transporteurs, fournisseurs de matériel, etc. Il émane du CFBP, association créée en 1941. Son budget est d'environ 85 MF. Il sera dissout à la fin de sa mission, début 2002.