Mon compte Devenir membre Newsletters

Le 3912 attaque par le prix

Publié le par

Lancé le 16 mars 2005, le 3912 entend percer le marché des renseignements téléphoniques par une approche prix agressive.


Principe du nouveau service de renseignement 3912: proposer à 56 centimes d'euros l'accès à un renseignement téléphonique. « Ce prix de 56 centimes n'est pas un tarif de lancement mais le tarif normal. Il comprend le renseignement, la mise en relation et l'envoi de la réponse par SMS pour les mobiles», souligne Guy Birenbaum (fondateur de Groupa-dress), président de la société L'Annuaire universel, créée spécifiquement en juillet 2004 pour le 3912 et dont les actionnaires sont uniquement des personnes privées. En s'appuyant sur des partenaires ayant noms Colt Télécommunications France, fournisseur de solutions télécoms, et Transcom, outsourceur gérant les centres d'appels du 3912, l'entreprise espère faire une percée significative sur le marché des renseignements téléphoniques et en conquérir entre 20 et 40 %. De fait, ce marché représenterait, selon elle, pas moins d'un milliard d'euros par an, pour 450 millions de sollicitations dont 200 millions d'appels depuis les téléphones fixes, 200 millions depuis les portables et environ 50 millions concernant les services d'annuaire inversé.

Une charte de qualité en dix points


Le nouvel opérateur déclare s'engager dans le cadre d'une charte de qualité en dix points. Parmi eux, on trouve l'engagement de fournir une réponse à 95 % des appels en moins de cinq secondes, un délai de réponse de vingt secondes au plus et l'engagement d'afficher les tarifs de ses communications de manière claire et transparente. « Nous avons constaté que les consommateurs souhaitaient avoir accès à des services complémentaires à la simple demande de renseignements et à la mise en relation avec le correspondant », souligne Guy Birenbaum. Une préoccupation qui devrait se décliner au sein du 3912.