Mon compte Devenir membre Newsletters

Le 09 comme réponse à la LME

Publié le par

Dans le cadre de la loi de modernisation de l'économie (LME), les numéros 09 représentent l'unique alternative pour proposer l'accès aux services après- vente à un tarif non surtaxé.

Dans le cadre de la loi de modernisation de l'économie (LME), les services consommateurs après-vente devront être accessibles à partir d'un numéro non surtaxé (Numéro Vert, court...) dès 1er janvier 2009. «Les entreprises ont le choix entre les numéros gratuits - qui représentent un coût important - ou mettre en place un nouveau numéro à base de 09, à un tarif local», souligne Jacques Pilorge, directeur commercial chez 3620. Il faut savoir que la modulation tarifaire est le résultat technique d'impulsions de taxes dans le réseau télécom. «Si ces impulsions ne sont pas envoyées, le tarif est gratuit. Si elles sont envoyées, le tarif dépasse celui d'un appel à coût local, soit 0,02 Euros par minute», précise-t-il. C'est pourquoi, la seule solution pour les opérateurs est de proposer une nouvelle gamme de numéros, en l'occurrence le 09. Non surtaxé, celui-ci met en conformité les services après-vente consommateurs avec la LME. Côté avantages, le numéro 09 n'est pas attaché au site de réception des appels. En cas de déménagement, de sites multiples, d'alertes..., le numéro du service clients envoie les appels selon des critères définis. De plus, il permet d'avoir des coûts variables moins élevés qu'un numéro gratuit, puisque la partie locale de la communication est prise en charge par l'appelant. A ce jour, aucune entreprise n'a communiqué sur une éventuelle mise en place, même si un certain nombre s'y prépare. «La volonté affichée est de retarder au maximum les campagnes de communication pour profiter du système actuel de rémunération», note Jacques Pilorge.

Jacques Pilorge (3620):

«Les entreprises veulent retarder au maximum la communication sur les nouveaux numéros déployés.»