Mon compte Devenir membre Newsletters

L'envol de la VAD

Publié le par

La compagnie aérienne rationalise depuis 1997 ses centres de réservation dans le cadre du "Projet VAD". Le centre de Montreuil constitue l'un des six centres en charge de cette activité en plein essor.


Air France Air France n'aura pas lésiné sur les moyens. Son "Projet VAD" lui aura demandé un investissement de l'ordre de 170 millions de francs, et devrait s'achever courant 2002 avec l'interconnexion de ses six centres, en charge de la vente à distance (Cachan, Lyon, Montreuil, Marseille, Strasbourg, Toulouse), en réseau virtuel. C'est déjà chose faite pour les deux sites de la région parisienne, Montreuil et Cachan. Des centres dont la vocation est de vendre des titres de transport, mais aussi d'accompagner le client via la mise en place de nouveaux services (après-vente, fidélisation, traitement des incidents, etc.). Ouvert en septembre dernier, en remplacement du centre de réservation situé boulevard Blanqui à Paris, le centre de Montreuil - ouvert 7 j/7, de 6 heures 30 à 22 heures pour le grand public, et 24 heures sur 24 pour les clients "club" -occupe quatre étages d'un immeuble flambant neuf, dont deux sont entièrement investis par les activités de vente directe des titres de transport. Un mode de distribution dont l'optimisation récente repose sur des prévisions de croissance continue. La compagnie augurant un développement annuel de 8 % des appels et de 40 % des ventes.

Mot clés : centre

Nicolas Seguin