Mon compte Devenir membre Newsletters

Il faut oeuvrer pour que le Label se consolide et devienne incontournable.

Publié le par

Que représente, pour vous, la fonction de président de l'ALRS ?

Avant tout, je considère cette fonction comme une responsabilité importante. Le Label de responsabilité sociale, né en 2006, a vécu une période de construction, avec aujourd'hui une vingtaine d'entreprises labellisées. Maintenant, il faut oeuvrer pour que le Label se consolide, soit reconnu et devienne un incontournable de notre métier.

Dans un contexte social difficile chez orange, comment abordez-vous votre nouveau rôle ?

Le Label de responsabilité sociale nous a apporté des outils pour travailler avec les syndicats, après la crise que nous avons vécue. A l'issue de l'audit de labellisation des centres internes d'Orange, nous avons défini des plans d'actions. Ils nous ont permis d'identifier précisément les points qu'il nous fallait aborder dans les négociations avec les syndicats afin d'améliorer ce métier et le rendre plus attirant. Maintenant, il ne nous reste plus qu'à progresser et obtenir le renouvellement du Label en 2011.

Quels sont, pour vous, les enjeux de l'ALRS ?

Pour asseoir la légitimité du Label et le rendre incontournable, nous avons besoin d'en solidifier les mécanismes et les principes d'attribution ; ce que nous avons fait lors de la dernière assemblée générale. Concernant le paritarisme, il est important que les syndicats soient de plus en plus représentés et qu'ils prennent part à toutes nos discussions. Les nouvelles parties prenantes, comme la médecine du travail ou l'Association nationale des directeurs des ressources humaines (ANDRH), vont également pouvoir nous apporter un autre savoir-faire. Enfin, en tant que premier secteur d'activité doté d'une méthode pour mesurer la responsabilité sociale d'une entreprise, nous devrions faire en sorte qu'elle puisse se déployer dans d'autres secteurs et accompagner les initiatives grâce à notre propre expérience.

FABRICE ANDRE, directeur de la relation client d'Orange et nouveau président de l'ALRS