Mon compte Devenir membre Newsletters

Gestion sociale en fabrication pour croissance en construction

Publié le par

L'outsourcer cherche à se développer. Pour ce faire, il a changé de nom et mise sur la prise en compte du facteur humain comme source de "valeur ajoutée" et... de revenus.


A nouvelle raison sociale, nouvelles ambitions. Armatis (ex-Stefi Conseil) souhaite jouer dans la cour des grands. Son objectif étant de croître pour gagner en visibilité auprès des donneurs d'ordres. Le tout en se démarquant de ses concurrents par un positionnement sur la "qualité" de son offre. Une qualité aboutissant de facto à la - fameuse - notion de valeur ajoutée, expression largement usitée dans la profession et qui en perdrait presque son sens premier. Toutefois, Armatis la définit comme la prise en compte d'un seul et même facteur : l'humain. Une considération qui s'exprime en interne par des précautions prises au niveau du cadre de travail (lieu d'implantation, espaces) et de la gestion sociale du personnel (salaire, CDI à 70 %, intéressements, évolution). Mais aussi à l'externe, où Armatis tient à expliquer aux donneurs d'ordres le nécessaire besoin de former les équipes. Et, par conséquent, de ne pas rechigner à la dépense. Une prise de risque pour le prestataire. Mais nécessaire, selon lui, pour obtenir de bons résultats. Pour autant, les bonnes intentions sociales ne peuvent suffire au développement de l'entreprise. Pour accompagner celui-ci, Armatis compte surtout sur la croissance interne et externe. La première passe par la fidélisation des clients actuels. Le prestataire, pour qui « un client est un prospect facturé », revendique un taux de fidélisation de 95 %. Pour la seconde, son objectif est de faire l'acquisition de structures indépendantes. L'outsourcer tenant, pour le moment, à garder la plus grande discrétion sur le sujet.

L'équipement du centre


Armatis dispose de 5 T2 aboutissant sur un PABX Alcatel 4 400 flanqué de l'outil Vocalcom (ACD, SVI, PCBX), du CTI FrontCall de MG2 et du système ARS pour le choix de l'opérateur. En émission d'appels, l'outsourcer dispose de l'outil Interviewer de Voxco. Les téléopérateurs sont équipés de casques Mytel et d'ordinateurs Dell Optiplex.