Mon compte Devenir membre Newsletters

Genesys garde l'appétit

Publié le par

Face à de bons résultats, la filiale à 100 % d'Alcatel redouble d'efforts dans sa conquête de nouveaux clients. Le rachat de Telera par sa maison mère lui ouvre le marché des solutions de self-service vocal. Un marché qui pourrait représenter 600 millions de dollars d'ici 2005.


Genesys, filiale à 100 % d'Alcatel, se porte bien. Du moins, au vu des 25 % de croissance du chiffre d'affaires enregistrés en Europe au premier trimestre de l'année par rapport à celui de 2001. Et ce, malgré la crise qui affecte depuis mars 2001 les opérateurs de télécommunication. Opérateurs constituant une cible privilégiée jusqu'ici par l'éditeur qui revendique pour l'an dernier 50 % de son chiffre d'affaires sur ce secteur. « Nous sommes parvenus à sortir du créneau des opérateurs télécoms en compensant avec de nouveaux secteurs d'activité », explique Nicolas Kaploun, directeur général Europe du Sud de Genesys. Les références s'enchaînant un peu partout en Europe dans la banque, l'assurance, l'industrie.... Genesys compte capitaliser plus avant sur cet engouement des entreprises pour les technologies intégrées de traitement des contacts. Pas question donc de se reposer sur ses lauriers. La filiale d'Alcatel tient avant tout à conquérir de nouveaux clients. « La croissance et la pérennité de notre activité ne pourront passer que par des partenariats avec les sociétés de services », précise le directeur général Europe du Sud. Une stratégie de partenariat non exclusive à deux niveaux (global et local) et une réorganisation interne de l'entité en France pour développer les ventes indirectes. Le tout pour faire face au "potentiel de croissance" envisagé par l'éditeur pour les mois à venir. Entre autres, celui des self-services vocaux.

Telera : nouvelle recette de croissance


« Il y aura une forte demande sur les services vocaux interactifs qui permettent un ROI mesurable. De façon générale, tout ce qui peut automatiser les interactions avec le client va se développer », prédit Nicolas Kaploun. Un sentiment partagé par Alcatel, la maison mère, qui l'inscrit dans un concept plus large d'entreprise "sans frontières". Dernièrement, le constructeur français a fait l'acquisition de Telera pour le compte de sa filiale. Une société californienne ayant développé une plate-forme voix-Web utilisant le langage VoiceXML. Logiquement, la technologie déployée dans la Silicon Valley devrait être intégrée dans l'offre de Genesys permettant l'ajout d'un module de convergence voix-Web. Des applications comme la gestion en mode "mid-sourcé" ("j'outsource l'application mais j'en garde le contrôle") de serveurs vocaux et serveurs web devant séduire les entreprises soucieuses de limiter les coûts en infrastructures et autres frais de fonctionnement. Coût de l'opération pour Alcatel : 136 millions de dollars d'actions du groupe. Avec ce rachat, c'est le marché du self-service vocal estimé à 600 M$ d'ici 2005 (source Alcatel) qui s'ouvre à Genesys. De quoi garder l'appétit !

Mot clés : filiale

Nicolas Seguin