Mon compte Devenir membre Newsletters

G&A fait le point

Publié le par

Pour l'agence, nantaise de marketing et de communication relationnelle, la nouvelle année est à l'analyse de son activité de télémarketing.


A nouvelle année, bonnes résolutions ! G&A, agence de marketing et communication relationnelle, tient à faire le point sur son activité de télémarketing. Entre des donneurs d'ordres toujours plus exigeants en termes de réactivité et les difficultés quotidiennes dans l'exploitation d'une plate-forme téléphonique, il est difficile de sortir "la tête du guidon" pour optimiser son organisation. « Si nous souhaitons durer, continuer à signer des contrats, faire un travail de qualité, nous nous devons aujourd'hui de faire une analyse de l'existant, de notre mode de fonctionnement », explique très clairement Isabelle Bonhomme, directrice, depuis sa création en 1983, de l'activité Télémarketing. D'où la volonté de consacrer l'année à de l'audit, aux process métiers et finalement à ses ambitions sur le marché de l'outsourcing.

RH et production sur la sellette


A commencer par la partie ressources humaines avec une révision des procédures de recrutement, de formation, de fidélisation impliquant une revalorisation des salaires. Jusqu'ici, l'agence revendiquait un taux de turn-over inférieur à 15 %. Ce qui est beaucoup trop pour une structure comptant 28 positions de travail (20 % du chiffre d'affaires global), qui tient à s'orienter vers des prestations de "qualité". Notamment en direction de la filière assurances. Avec l'ambition de proposer de nouvelles approches de vente à distance à ses clients afin d'en augmenter le revenu. Autre axe de travail, l'organisation même du plateau. A savoir : les procédures et contrôles qualité à tous les stades de la production y compris le back-office informatique. « C'est notre challenge pour 2003. Une évolution normale pour un centre d'appels. L'activité demande de faire le point régulièrement. Cela fait partie du cycle de vie d'un plateau. Après le lancement, vous avez la phase de rodage et ensuite celle de perfectionnement », note Isabelle Bonhomme. Une revue d'effectif avant de se mettre en ordre de marche. L'aboutissement devant être, éventuellement, la création d'une quinzaine de positions supplémentaires en 2004.

Mot clés : travail

Nicolas Seguin