Mon compte Devenir membre Newsletters

France Télécom rêve d'un leadership sur le parc outsourcé

Publié le par

L'opérateur va cloner le concept de Bagneux dans cinq villes de France. Objectif : 20 % des postes externalisés en 2003.


Quatre nouveaux sites en 2000, plus de 1 000 postes de travail et plusieurs dizaines de millions de francs investis. France Télécom ne lésine pas. Lorsque l'opérateur décide d'affirmer sa position sur le marché de l'outsourcing, c'est en annonçant la couleur. « Nous détenons actuellement 5 % de parts de marché sur le parc de positions outsourçées en France. Pour 2003, nous visons les 20 % », affirme Guy Songoro-Lemasne, directeur marketing et communication des solutions centres d'appels de France Télécom. En 2000, l'opérateur doit ouvrir dès septembre quatre sites en province, à Montpellier (200 positions), Tours (200 positions), Roanne (80), Nantes (120 positions en octobre) et un autre en Ile-de-France (425). Autant d'implantations qui s'inscriront tout droit dans le concept de l'"espace centre d'appels" (ex-"hôtel centre d'appels") de France Télécom à Bagneux : un espace tout équipé où les entreprises peuvent installer leurs équipes ou celles de leur outsourcer. « Les 425 postes de travail de Bagneux ont un taux de remplissage de 85 %. Ce qui est supérieur à nos objectifs. Nous nous sommes fixé un seuil de 80 % afin de nous conserver une marge de secours en cas de déploiement nécessaire et subit de l'activité pour nos clients », explique Guy Songoro-Lemasne.