Mon compte Devenir membre Newsletters

France Télécom lance les numéros magiques

Publié le par

France Télécom créé une gamme de numéros à 4 chiffres afin de faciliter la mise en relation avec une marque ou un service.


En 1983, France Télécom lançait le Numéro Vert. Aujourd'hui, l'opérateur récidive en proposant une gamme de numéros à quatre chiffres : 3220, 3240, 3260 et 3223, baptisés “Numéros Magiques”. « Nous sommes partis du constat que la mémorisation des Numéros Verts à 10 chiffres représentait un frein pour de nombreuses personnes. En revanche, avec des numéros à 4 chiffres, la mémorisation devient plus facile », affirme Didier Dillard, directeur unité d'affaires du service de la relation client chez France Télécom. Selon une étude menée par l'institut CSA à la demande de France Télécom, 62 % des personnes interrogées (sur 700 individus) utilisent les numéros spéciaux à 10 chiffres, mais 11 % seulement sont capables d'en citer au moins un. En revanche, parmi les personnes disposant d'un Minitel, 72 % sont en mesure de citer au moins un numéro à 4 chiffres, de type 3615, 3614, etc. L'accès aux Numéros Magiques se fait à partir d'un poste fixe ou mobile, selon deux modes de mise en relation. Après avoir composé le numéro, soit l'utilisateur est mis en relation avec la marque ou le service souhaité en prononçant simplement son nom, soit il peut saisir, à partir de son clavier, le nom de la marque ou du service. En souscrivant à cette offre, l'entreprise choisit la formule qu'elle préfère, une couleur déterminant le palier tarifaire. Ainsi, le Numéro Magique Vert, 3220, est destiné à des appels gratuits pour l'utilisateur, l'entreprise supportant les coûts. Le Numéro Magique Azur, 3240, relève d'une communication locale pour l'utilisateur, le complément étant pris en charge par l'entreprise. Le Numéro Magique Indigo, 3260, coûte 0,15 euro/mn pour l'utilisateur. Enfin, le Numéro Magique “Audiotel”, 3223, est facturé 0,34 euro/mn, avec reversement du numéro audiotel pour les entreprises. Le fonctionnement par saisie au clavier est mis en place sans aucun coût, seule la reconnaissance vocale donne lieu à des frais de mise en service et à un abonnement mensuel pour l'entreprise. Selon l'opérateur français, plus de 100 marques ont adopté les Numéros Magiques. Finaref, par exemple, pour le lancement de son service nommé “Mistral”, a choisi le “3260 Mistral”. Appuyé par une campagne télévision sur le câble et le satellite, ce service permet aux titulaires d'une carte Visa d'obtenir un crédit en moins de 48 heures. Autre exemple : le Crédit Lyonnais vient de lancer un produit, “Antidote” et a opté pour le Numéro Magique 32 23.