Mon compte Devenir membre Newsletters

Euro Consulting Partners à la "chasse" aux managers

Publié le par

Le cabinet conseil de chasseurs de têtes s'est spécialisé dans les postes de direction et de management de centres d'appels et de sociétés positionnées sur le marché du CRM.


Cabinets de recrutement et chasseurs de têtes ont vite saisi l'opportunité du marché des call centers. Cabinet conseil en ressources humaines, Euro Consulting Partners ne fait pas défaut. Créée il y a deux ans, cette société opte pour une approche "directe" de recrutement. Autrement dit, là où d'autres structures procèdent par petites annonces, Euro Consulting Partners "chasse". Directeurs de centre, directeurs adjoints, directeurs des opérations, responsables de l'ingénierie télécoms et réseaux, responsables des ressources humaines, chefs du contrôle de gestion, directeurs qualité, patrons de la logistique..., le cabinet s'est spécialisé sur les postes de management. Parmi les clients d'Euro Consulting : des grands comptes (outsourcers et entreprises gérant leur service clients en interne), des intégrateurs, mais également des éditeurs CRM. La société travaille notamment pour Cegetel, Clarify ou Siebel. Le tassement de la croissance d'activité sur le marché des centres de contacts et du CRM impacte-t-il directement la demande des entreprises quant aux fonctions de management ? « On assiste davantage à une redéfinition qu'à une baisse de la demande. La recherche est plus orientée vers des profils très pointus et d'expérience. Du coup, les salaires proposés sont aussi rehaussés », affirme Michel Dumont, cofondateur d'Euro Consulting.

2 000 noms dans la BDD CRM


Justement, quelles sont les rémunérations en cours sur le marché ? Selon le dirigeant du cabinet conseil, un directeur de centre d'appels de 50 postes, avec une ancienneté de 10-15 ans, gagnera de 60 000 à 76 000 euros annuels, selon que le poste à pourvoir se trouve en province ou à Paris. Mais les tarifs monteraient très vite avec la taille du centre. « Dès que l'on passe à plus de 200 postes, la rémunération peut atteindre les 75 000 E en fixe, plus variable, plus voiture. On arrive rapidement à des moyennes de 105 000-120 000 E », ajoute Michel Dumont, qui précise que les écarts - sensibles il y a encore peu de temps - entre les pratiques salariales chez les outsourcers et sur les centres d'appels internali- sés se sont réduits jusqu'à un réel équilibre. De même qu'il n'y aurait pas de différences salariales entre les femmes (40 % des postes pourvus) et les hommes. Du moins à l'embauche. Une "chasse", comment ça marche ? La procédure la plus courante est la suivante : une entreprise recherche un directeur pour son call center. En cherchant dans leur base de 2 000 noms au sein de la BDD CRM (comprenant les profils de directeurs opérationnels et fonctionnels de centres d'appels), les consultants vont opérer une première sélection, contacter les candidats potentiels, rencontrer les personnes intéressées et soumettre une liste de 3 à 4 noms à l'employeur. Délai moyen : trois à cinq semaines. Tarif pour le client d'Euro Consulting : un forfait d'honoraires établi sur la base de paramètres, comme la situation géographique du poste à pourvoir, le salaire, la taille du centre d'appels, le secteur d'activité... Pour la chasse d'un directeur de centre d'une cinquantaine de postes, qui recevra un salaire annuel de 68 000 E, il en coûtera 180 000 à 190 000 E à l'entreprise "en chasse".