Mon compte Devenir membre Newsletters

Eos Télérelations : 100 positions câblées à Champs-sur-Marne

Publié le par

La société de télémarketing confirme sa stratégie d'innovation technologique en ouvrant un site entièrement conçu sur l'offre du câblo-opérateur UPC.


Quelques mois après s'être implantée à Bruxelles, Eos Télérelations annonce l'ouverture d'un nouveau site à Champs-sur-Marne, non loin de Marne-la-Vallée (77). 100 positions de travail en service depuis mi-octobre, et qui portent à 170 le nombre de postes actuellement opérationnels chez Eos (50 sur le site parisien, 20 à Bruxelles). L'exploitation du call center de Champs-sur-Marne repose sur l'infrastructure fibre optique du câblo-opérateur télécom européen, UPC, qui prête au nouveau site d'Eos une position originale sur le marché français. « Nous sommes, à ma connaissance, les seuls à développer une structure sur la base d'une offre autre que celle de l'opérateur historique », avance Charles-Emmanuel Berc, président d'Eos Télérelations.

Routage intelligent des e-mails


Un pari qui confirme l'inscription stratégique de la société de télémarketing dans des options à forte valeur ajoutée technologique. Le site de Champs-sur-Marne se veut clairement un centre innovant de gestion globale de la relation client : appels sortants, entrants, Web, e-mails. « Nous pouvons traiter les e-mails exactement comme on traite les appels téléphoniques, souligne Charles-Emmanuel Berc. Lorsque le mail arrive, un système de balayage permet la reconnaissance de mots clés puis le routage du message vers le bon téléopérateur qui n'a plus qu'à valider la réponse apportée au client. » Une fonctionnalité qui se double d'une application "click and talk" pour Web call center directement fournie par les bouquets d'UPC. Ce nouveau centre d'appels, qui sous-traite pour l'heure les divers services clients du groupe UPC, dispose d'une surface de 800 m2 de plain-pied et devrait rapidement accroître sa puissance de production pour passer de 100 à 250 positions de travail dans les six mois. L'ambition d'Eos est en effet de figurer parmi le peloton de tête des outsourceurs en France. L'entreprise affiche une croissance de 110 % en 1999 et vise les 50 millions de chiffre d'affaires pour 2000.