Mon compte Devenir membre Newsletters

Ecole Colorado : premier bilan positif

Publié le par

Huit mois après son ouverture, la première école française des métiers du marketing téléphonique annonce un bilan globalement positif.


La région Rhône-Alpes, classée au second rang de l'activité économique française, souffre paradoxalement d'un vide en terme d'implantation de centres d'appels. D'où l'idée de l'agence annecienne Todo Modo Conseil de créer, en novembre 1997, à Faverges (Haute Savoie), un centre de formation aux métiers du télémarketing, l'école Colorado. « Notre ambition était de mettre en place une école rapidement opérationnelle, explique Manuel Jacquinet, directeur de l'agence. Aujourd'hui, ce projet a rencontré un marché : les PME-PMI et les collectivités locales, qui constituent un potentiel important. Nous avons recensé 280 postes à pourvoir en région Rhône-Alpes. »

Des formations adaptées et variées


En huit mois, plus de 70 élèves ont suivi des modules de formation allant de cinq jours à six mois. Les stagiaires sont le plus souvent des cadres envoyés par leur entreprise pour apprendre les techniques et les règles du télémarketing et recevoir des cours à caractère technologique et économique. « Dans le cadre d'une formation générale ou de perfectionnement, les élèves doivent être sensibilisés aux produits informatiques et téléphoniques. Certaines entreprises seront amenées à faire des investissements conséquents. Elles doivent être en mesure d'effectuer des analyses comparatives sur le matériel », précise Manuel Jacquinet. L'école fonctionne avec un taux de placement de 100 %. Parallèlement, elle rencontre des difficultés à recruter des futurs stagiaires. Les jeunes diplômés et les chômeurs de longue durée ne répondent pas facilement aux conditions d'accès aux stages du Greta, organisme de formation de l'Etat. Le coût des formations horaires pour des personnes en situation de précarité s'avère prohibitif.

Les perspectives d'un partenariat international


Par ailleurs, « les chômeurs de longue durée ne sont pas suffisament qualifiés et les jeunes diplômés n'enregistrent pas suffisamment de jours d'inscription à l'ANPE pour bénéficier d'une aide de l'Etat », remarque le directeur de Todo Modo Conseil. La solution à ce problème structurel pourrait bien être un partenariat international, récemment entérinné, entre Info Zero Un Europe, éditeur canadien de logiciels de télémarketing, Plantronics (filiale française du fabricant américain de micro-casques) et Kelly Services, société américaine d'intérim. Le principe : chaque partie est associée aux supports et actions de communication de l'école, en échange de quoi elle participe activement au développement de Colorado.