Mon compte Devenir membre Newsletters

Echo Phone : les campagnes depuis les prés

Publié le par

Opérationnel depuis quelques jours, ce petit prestataire lorrain, installé dans les champs, entend proposer aux entreprises des opérations de tous types en émission et en réception d'appels.


Le centre d'appels comme vecteur d'émancipation sociale à l'échelle micro-locale. En créant une activité d'outsourcing au sein de la commune rurale de Seuil d'Argonne, dans le département de la Meuse, Christian Klein a conscience d'offrir une réelle opportunité à des personnes jusqu'alors en retrait par rapport au monde du travail. « Il s'agit de jeunes femmes, bien souvent des épouses ou des filles d'agriculteurs, qui n'ont jamais exercé de travail rémunéré », souligne cet entrepreneur lorrain. Créateur d'Eco Logis, PME messine spécialisée dans le traitement des eaux, Christian Klein a très vite été confronté aux exigences d'une prise de rendez-vous commerciaux à distance. Après avoir créé en interne une cellule de 14 télévendeurs, il décide, pour rendre cette activité plus productive, de l'externaliser... chez lui. Autrement dit, de créer une deuxième entreprise en mesure de gérer la prise de contacts pour sa force commerciale. Mais pas seulement : « Autant proposer à d'autres le savoir-faire que nous aurons éprouvé pour notre propre compte. » Echo Phone aura donc vocation à traiter des opérations diverses pour le compte de sociétés locales ou vers des clients locaux, et pourquoi pas nationaux. Installé en pleine campagne, à quelque 100 kilomètres de Metz, dans un bâtiment loué par la communauté de communes, le plateau d'Echo Phone occupe une surface de 400 m2 et compte 36 stations de travail, toutes équipées sur la base d'une solution conjuguant les vertus d'Hermès Pro et de Front Desk. « Vocalcom nous a fourni un logiciel capable de gérer à la fois l'émission et la réception de contacts », souligne Christian Klein.

Alta Wapa sollicité pour le recrutement et la formation


L'activité de l'outsourcer devait commencer le 2 septembre. Une dizaine de personnes ayant été recrutées localement, avec l'aide d'Alta Wapa, cabinet spécialisé dans le conseil en management de centres d'appels. « Nous avons travaillé sur le choix du responsable opérationnel du centre et sur la sélection finale des téléconseillères », indique Marie-France Tenitri, consultante centre de contacts au sein du cabinet conseil parisien. En septembre, Alta Wapa devait s'atteler à la formation de cette première équipe, sur la base de modules de trois jours et en exploitant au maximum les jeux de rôle. Les actions de recrutement et de formation seront ensuite déclinées à mesure des budgets que l'outsourcer pourra décrocher. Christian Klein, qui travaillait sur ce projet depuis trois ans, aura déboursé au total entre 270 000 et 300 000 E pour lui donner le jour.

Mot clés : centre

Muriel Jaouën