Mon compte Devenir membre Newsletters

Datapoint, nouvelle version

Publié le par

Après son rachat par des investisseurs institutionnels, l'intégrateur garde son nom, devient un groupe, intègre une filiale de conseils en relation clients, CallCentric, sans pour autant se restructurer.


Sur le marché de la relation clients, les rachats, fusions et autres partenariats se succèdent. Prouvant, s'il en était nécessaire, l'obligation de se renforcer pour faire face à la forte concurrence qui sévit dans la profession. C'est à ce titre qu'en juillet dernier, Datapoint Corporation, société spécialisée dans l'intégration de centres d'appels, se faisait racheter pour 60 millions de dollars par des investisseurs institutionnels : Alchemy Partners et Interregnum (capital risque). Du coup, le nouveau groupe (voir encadré) intégrait CallCentric, une société britannique de conseils en relation clients. « Nous n'avons pas fusionné, nous nous sommes rapprochés et allons travailler ensemble mais de façon indépendante », insiste Stéphane Jouaux, directeur général de Datapoint France. Quoiqu'il en soit, devant une stagnation des résultats nets de l'intégrateur, due, pour partie, aux importants coûts d'exploitation des sièges sociaux de chaque pays, il semblait important de se donner un second souffle. Aux commandes de cette renaissance et du nouveau groupe, David Berger, président de CallCentric et ancien vice-Président de Datapoint Europe. Cette alliance change les perspectives de développement de la nouvelle structure. CallCentric apporte son expertise et ses conseils en matière de relation clients, alors que Datapoint partagera ses 30 ans d'expérience métier et sa connaissance terrain. Le tout devrait permettre au nouveau groupe de dégager d'ici à 2004 un chiffre d'affaires supérieur à 280 millions de dollars. Avec pour revendication 35 % du marché des banques par téléphone et 65 % de celui des opérateurs de téléphonie mobile, Datapoint compte désormais se positionner en force sur le e-business. Un effort particulier sera porté dans le développement des services professionnels (conseils, analyse, compétences etc.) et dans les stratégies commerciales du groupe. Notamment par la mise en place de discours cohérents au niveau du marketing corporate et de la communication. Si ce rapprochement entre Datapoint et CallCentric ne peut être considéré comme une fusion, il est clair qu'il permet aux deux entités de se doter d'une politique de groupe à l'image internationale, en vue de mieux appréhender les perspectives de croissance des marchés locaux.

Le nouveau groupe Datapoint


Le nouveau groupe Datapoint réunit plus de 700 personnes et revendique 133 millions de dollars de chiffre d'affaires. Basé en Angleterre, à Windsor, il est représenté par dix filiales européennes et une aux Etats-Unis. Il est détenu à 60 % par des investisseurs institutionnels et à 40 % par son personnel dont 10 % en stock-options. Une introduction en bourse sur une place européenne est prévue en 2002.

Mot clés : conseil |

Nicolas Seguin