Mon compte Devenir membre Newsletters

Datacontact : un moteur à deux temps pour TLB

Publié le par

Le cabinet spécialisé dans les études marketing et les bases de données crée 7 positions de travail. Primo pour ses besoins internes, secundo pour des prestations externes.


"On n'est jamais aussi bien servi que par soi-même". C'est, en partie, la devise qui explique le mieux la création de Datacontact, société anonyme dédiée aux études et qualification de bases de données à distance, en début d'année. A l'instigation du projet : TLB, une société spécialisée dans ce domaine depuis 1996 (CA 2001 de 1,9 ME) et l'un de ses clients, RAGT, un semencier basé dans l'Aveyron. Chacun se partageant le tour de table - 51 % pour le premier, 49 % pour le second - de la nouvelle structure. Le centre d'appels a, dans un premier temps, pour objectif de répondre à des besoins internes. Il devrait, dans un second temps, s'orienter vers des prestations pour le compte des "services études" d'entreprises. Déployé sur le site du semencier à Rodez, le plateau regroupe sept positions. Seuls quatre postes de travail (trois télé-enquêtrices et une téléorganisatrice) sont en production. Pour autant, les résultats sont déjà perceptibles. « Nous constatons une économie de 25 % par rapport à l'externalisation », note Charles-Henri d'Auvigny, directeur associé du cabinet d'études et directeur général de Datacontact. Une baisse des coûts que « TLB rétrocède à [ses] clients », tient à préciser le directeur général. Avec son nouveau dispositif, TLB compte réaliser 4 à 5 enquêtes par mois en mode mutualisé. Le tout pour près de 300 000 euros d'investissements réalisés en partie auprès d'une SSII locale (Si@12) et dans l'acquisition de Télé Mission 3, un progiciel de CBC Développement spécialisé dans les opérations de télémarketing.