Mon compte Devenir membre Newsletters

Comdisco va créer sept nouveaux centres

Publié le par

Avec sa filiale dédiée qui dispose de 400 postes de travail répartis en cinq plateaux, Comdisco propose aux responsables de centres d'appels de réserver des positions de secours. Pour répondre à la croissance de la demande, la société va ouvrir sept sites de proximité, en province, d'ici septembre 2001.


Filiale de Comdisco, CCS (Comdisco Continuity Services France SA), qui propose des solutions de continuité d'activité, ouvrira sept nouveaux centres de secours dans des villes de province avant septembre 2001. Probablement situé à Lille, un premier plateau sera opérationnel au cours du premier semestre 2000. Les sites, de 50 positions chacun, viendront s'ajouter au centre créé en 1994 à Lognes - Marne La Vallée (Seine et Marne). Initialement dédiée au secours informatique, l'activité de celui-ci a été étendue en 1996 à l'assistance pour centres d'appels. Il compte cinq plateaux de 80 positions chacun, sur 2 400 m2. Parmi ses clients, CCS compte une dizaine de call centers de tous secteurs, mais à ce jour pas d'outsourcers. « Nous allons mener une action commerciale en direction des sociétés de télémarketing, notamment en leur proposant nos services en cas de grève », révèle Michel Cothenet. Les causes d'interruption d'activité sont multiples, depuis le déménagement d'un centre d'appels jusqu'à l'éventuel mouvement social externe à l'entreprise empêchant l'accès de la zone d'activités, en passant par un sinistre dû à un incendie ou une catastrophe naturelle. En moyenne, les entreprises réservent plus de 50 positions.

Des partenariats avec Oracle et Lucent


« Nous prévoyons une croissance de notre chiffre d'affaires provenant des centres d'appels de 15 à 20 % par an, annonce Stéphane Caranobe, responsable de marché. De plus, d'un point de vue qualitatif, le développement du commerce électronique, nous conduit à proposer des offres plus sophistiquées qui combinent les besoins en téléphonie et en Web. » CCS fournira aussi des couplages de solutions : « Dans le cadre d'un partenariat avec Oracle, nous allons proposer des plans de sauvegarde de bases de données », ajoute Michel Cothenet, directeur de division. Autre projet : la mise à disposition de PABX mobiles. Cette solution, en collaboration avec Lucent Technologies, permettra l'installation de solutions de secours chez les clients ou dans des bureaux préfabriqués annexes aux locaux principaux. Ce dispositif sera opérationnel au premier trimestre 2000.

Avis choisi CCS


Pour faire face à tout risque d'arrêt de ses activités, la direction londonienne d'Avis, société de location de véhicules, a choisi la solution de CCS. « Avec l'informatisation, nous sommes très vulnérables, explique Michel Weissen, directeur du contrôle stratégique d'Avis. Il faut pouvoir déplacer les noeuds de communication. La tempête du 26 décembre 1999 aurait pu produire une situation de crise. Beaucoup de fenêtres se sont fendues. Si elles avaient été brisées, ou si l'électricité avait été coupée, nous aurions eu besoin du site de secours. Dans les quatre heures, 40 positions peuvent être mises à notre disposition, de 85 à 100 dans les deux jours. Si une crise se poursuivait plus de 10 jours, nous pourrions installer nos 200 agents dans les locaux de CCS. » Avant de choisir CCS, Avis a étudié trois ou quatre propositions. « Nous avons retenu ce qui nous a paru être la meilleure solution d'un point de vue économique », ajoute Michel Weissen.

Mot clés : centre

Antoine Bienvenu