Mon compte Devenir membre Newsletters

Choisir des produits simples et déjà connus

Publié le par


A la question de savoir si on peut tout vendre par téléphone, la plupart des entreprises interrogées répondent par un non catégorique. C'est le produit - sa notoriété - qui priment ici. Ou bien l'avantage promis. Ainsi, les fournitures de bureaux en B to B. Pour le client, la commande par téléphone est d'abord un gain de temps considérable. Le téléopérateur l'appelle, en fonction de sa dernière commande passée, dans un laps de temps suffisamment large pour qu'il n'ait pas l'impression d'être harcelé. C'est également s'assurer de la fidélité de l'entreprise à un moindre coût. De même, pour les opérations de réabonnements dans la presse. Là aussi, le client connaît déjà le produit. Et le renouvellement de son contrat dépendra de son niveau de satisfaction. La mission du téléopérateur peut alors équivaloir à une piqûre de rappel qui fonctionne lorsque le produit est simple et déjà connu. Mais dès qu'il s'agit d'opérations plus complexes, les entreprises choisissent désormais d'intervenir en plusieurs temps. L'appel intervient alors en complément d'une campagne d'informations courrier (catalogues, mailings, contrats de vente). Cet appel est réalisé parfois en amont pour prévenir le prospect de l'envoi du courrier - et tester son intérêt -, mais surtout, en aval, pour concrétiser la vente.