Mon compte Devenir membre Newsletters

Cegetel déploie de nouveaux services

Publié le par

Avec la libéralisation du marché français des télécommunications fixes, l'opérateur propose de nouveaux services téléphoniques aux entreprises. Et crée une division spéciale en charge de les commercialiser.


Le groupe Cegetel, opérateur de téléphonie fixe et mobile, lance cette année quatre offres de numéros 800 à destination des entreprises françaises. Ces nouveaux services téléphoniques font suite à une libéralisation partielle du marché des numéros 800 en France (voir dossier Centres d'Appels n° 32, p. 59). Sont concernés les numéros à revenus partagés jusqu'à 0,337 euro TTC (un décret devrait être prochainement signé par les pouvoirs publics concernant les numéros à revenus partagés supérieurs à 0,337 €) et la portabilité des numéros gratuits. La proposition commerciale de la filiale du groupe Vivendi s'appuie sur ces nouvelles dispositions réglementaires. Elle recouvre la gratuité sur la portabilité des numéros 800 libre appel, une formule au tarif personnalisé en fonction du trafic de l'entreprise, des numéros 800 à revenus partagés jusqu'à 0,337 euro et les numéros 800 pour centres d'appels. Cette dernière offre s'adressant en priorité aux entreprises disposant de call centers de grande taille ou répartis sur plusieurs sites et comprenant une plate-forme de routage "intelligent" intégrée au réseau de l'opérateur alternatif. Basées sur un modèle de paiement à l'usage, ces fonctionnalités reposent sur des outils technologiques (ACD, SVI, CTI) qui ont nécessité la mise en place de nouveaux partenariats. Cegetel a fait appel à Genesys pour la partie CTI, à EurêkaSoft pour les SVI. Des solutions déjà éprouvées sur les centres d'appels de Cegetel Services.

Un marché adressable estimé à 50 % en 2002


Afin d'exploiter au mieux les opportunités dégagées par la dérégulation du marché des numéros 800, l'opérateur a créé une division dédiée à la commercialisation de son offre. Une nouvelle entité qui compte bien concurrencer directement France Télécom. « Les 0800 ne sont pas qu'un service télécom. Ils s'inscrivent dans une démarche de relation client à part entière. C'est pourquoi nous proposons en plus une prestation d'accompagnement avec l'analyse des besoins, le déploiement et l'évolution de la solution », explique Hervé Broncard, le nouveau directeur général de la Division Numéros 800 et Centres d'appels de Cegetel. Il est évident que l'opérateur n'est pas là pour faire de la figuration. Avec cette nouvelle étape dans la dérégulation, Cegetel estime que les opérateurs alternatifs pourraient toucher 50 % du marché potentiel des numéros 800 (contre seulement 15 % aujourd'hui). L'ambition de l'opérateur étant de mener la part de son chiffre d'affaires "voix entreprise" de 7 à 20 % d'ici à 2005. « Toujours croître, c'est ça le maître mot de Cegetel (...). Le 1er janvier 2002 est une date clef de notre vie d'acteur de téléphonie fixe en France », indiquait Olivier Huart, directeur général de la branche fixe du Groupe Cegetel, à l'occasion d'une rencontre avec la presse en décembre dernier. Les concurrents sont donc prévenus. D'autant que depuis le premier janvier le marché des communications locales fixes est également ouvert.