Mon compte Devenir membre Newsletters

CINQ IDEES RECUES SUR LE RECRUTEMENT DE FANS FACEBOOK

Publié le par

1 - Les internautes ne sont pas obligés d'aimer votre page pour participer

L'objectif du promoteur d'une application Facebook destinée à recruter des fans est d'obtenir un résultat: des mails, des fans, des acheteurs, etc. Leur demander de dépenser temps et argent sans contrepartie est une illusion (et un non-sens) . La vraie question n'est pas de savoir s'il faut obliger les internautes à aimer votre page pour participer, mais si ces derniers font bien partie de votre cible affinitaire.

Que vous forciez ou non l'internaute à aimer votre page, s'il est amené via une campagne d'affiliation ou de publicité mal ciblée, il n'aura de «fan» que le nom. A contrario, s'il est issu de votre base clients, du trafic naturel de votre site, ou de publicités bien ciblées, il sera un fan de valeur!

2 - Les fans issus des applications Facebook ne sont pas qualitatifs

Ici encore, la question n'est pas de savoir comment ont été recrutés les fans, mais où ils ont été recrutés et avec quelle promesse Recruter des fans au «mauvais endroit» risque souvent d'attirer des «concouristes» peu intéressés par la marque.

Par ailleurs, offrir des dotations (la promesse), qui n'ont rien à voir avec vos produits ou services, est susceptible d'aggraver ce risque. Si les dotations proposées sont étroitement liées à vos produits et qu'elles sont soumises à des personnes qui s'intéressent déjà à vous (issues de vos bases de données et de votre trafic naturel) , vous recruterez alors très vraisemblablement des fans qualitatifs.

3 - Il faut être créatif à tout prix

A moins de vous appeler Danone, Nike ou CocaCola, votre objectif sur Facebook n'est pas de faire «joli», mais de faire efficace. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, en matière d'applications Facebook, la créativité du dispositif ne garantit pas son efficacité ; souvent, c'est même le contraire... Plus le concept et l'expérience utilisateur seront compliqués, plus le taux de conversion sera faible. En outre, concevoir et développer une application «créative» coûte cher, bien plus cher que de mettre en oeuvre une application simple. Si votre objectif est d'obtenir un résultat immédiat en termes de nombre d'e-mails et de fans recrutés, ne cherchez pas la créativité à tout prix, mais visez la simplicité et l'efficacité.

4 - Une application Facebook coûte cher

Le temps où la moindre application Facebook coûtait a minima entre 5000 et 8000 euros est maintenant révolu! Il existe désormais des services comme Strutta, North Social

ou AgoraPulse, par exemple, qui proposent des applications de qualité pour quelques centaines d'euros. C'est vrai que ce type d'application est relativement standardisé, mais il permet un niveau de personnalisation qui, dans la plupart des cas, s'avère suffisant.

5 - Un budget médias doit promouvoir l'application

Si la mise en place d'un budget média peut concourir au succès d'une campagne de recrutement de fans, il n'est cependant pas nécessaire.

En revanche, si vous avez la chance de disposer d'un site internet à fort trafic, d'une importante base d'e-mails ou encore d'une base de données client, ces sources de recrutement s'avéreront toujours plus qualitatives qu'une campagne de publicité. En effet, ces contacts-là vous connaissent (aiment?) déjà.

EMERIC ERNOULT

est le cofondateur d'AgoraPulse, une suite d'outils marketing pour page Facebook.
Il est également le cofondateur d'Affinitiz, agence qui travaille dans le marketing Web communautaire depuis plus de dix ans. Passionné par le Web communautaire, Emeric Ernoult intervient régulièrement dans des conférences sur le social marketing. Il a signé plusieurs guides pratiques sur le marketing Facebook.