Mon compte Devenir membre Newsletters

CARTE DE FIDELITE: LES COMPORTEMENTS DIVERGENT

Publié le par

Selon le baromètre de la fidélisation réalisé par des étudiants du master 2 marketing de l'IAE de Bordeaux, la carte de fidélité a sa place dans tous les portefeuilles. Pour autant, les clients ne l'utilisent pas automatiquement, et tous n'en font pas le même usage.

Plus d'un Français sur deux déclare ne pas utiliser sa carte de fidélité. Tel est l'un des constats du troisième baromètre de la fidélisation, réalisé par les étudiants du master 2 marketing de l'IAE de Bordeaux à l'occasion de l'Observatoire de la fidélité, en partenariat avec Aquitem, société spécialisée dans la fidélisation.

Parmi les principales raisons de cette sous-utilisation, les personnes interrogées disent oublier de la présenter (37 %), ne pas l'avoir sur elles (26,8 %), ou ne pas fréquenter le magasin très souvent (29 %). Il semblerait également que les comportements diffèrent selon les générations. 76 % des plus de 65 ans, par exemple, utilisent plus systématiquement leur carte ; un taux qui tombe à 40 % pour les générations X et Y. Si les personnes interrogées ne devaient garder qu'une carte, ce serait celle d'un hyper ou supermarché. Pourquoi? 35 % des sondés mettent en avant la fréquence d'utilisation, 27,5 % indiquent que ces cartes permettent de réaliser des économies, 23 % trouvent un intérêt dans les avantages proposés et 10 % privilégient la proximité de ces enseignes. La notion de préférence ne concerne que 3,5 % des sondés. Ainsi, l'attachement à une marque ou à une enseigne n'influencerait pas le choix des consommateurs. En ce qui concerne les avantages proposés par les programmes de fidélité, les répondants préfèrent les remises directes en caisse, les euros cumulés sur la carte, les produits offerts, les services gratuits (SAV, retouches, livraison gratuite, etc.) et les points donnant droit à des bons d'achat.