Mon compte Devenir membre Newsletters

Brussels Call Center Exhibition, deuxième !

Publié le par

La deuxième édition du salon belge spécialisé dans les centres d'appels cherche à fournir à ses visiteurs une vision globale du secteur. Une attention toute particulière est portée à la question du recrutement.


Le salon Brussels Call Center Exhibition '99, qui se déroulera les 24 et 25 novembre prochains, s'ouvre largement à la problématique de l'emploi, avec une "soirée spécial recrutement" le 24 novembre. Le salon lance un jeu-concours à destination du grand public avec à la clé des prix comprenant des sessions de formation et des produits multimédia. Il permettra également aux 500 heureux gagnants, motivés par ce secteur, de participer à la soirée du 24. « Le package de lots combinera le ludique et l'éducatif », précise Eva Van Laere, coordinatrice du salon. La deuxième semaine de novembre a débuté une campagne de publicité dans la presse quotidienne et la presse spécialisée recrutement, ainsi que sur les sites Web du salon et de ses partenaires, pour annoncer ce jeu et la soirée spéciale.

Le marché belge recherche 500 téléacteurs


Selon les professionnels des centres d'appels, le secteur en Belgique souffrirait d'un déficit de 500 téléconseillers. « Les organisateurs du salon souhaitent largement s'impliquer dans les problèmes de recrutement et de ressources humaines, c'est pourquoi nous avons décidé d'organiser cette soirée recrutement qui permettra de démystifier le secteur et ses fonctions », explique Eva Van Laere. Mais l'objectif du salon est aussi d'offrir aux professionnels une vision globale des problématiques du secteur et de leurs solutions. Quatre conférences sont organisées : "Le pourquoi et le comment d'un call center", "Customer Relationship Management", "Call centers : équipement et technologies d'aujourd'hui et de demain", "Ressources humaines : recrutement, formations, motivation et opportunités de carrière". Les organisateurs annoncent que le nombre de visiteurs devrait doubler par rapport à l'année dernière. Le nombre des exposants est lui d'ores et déjà en hausse de 30 %. La Belgique est volontiers citée par les acteurs locaux comme un lieu d'implantation idéal de centres d'appels paneuropéens, notamment en raison du multilinguisme des Belges, d'incitations fiscales et d'effets d'entraînement : d'après des sondages effectués par l'institut FEB en juin 1999, entre 8 et 26 % des entreprises belges de plus de 50 personnes travaillent avec un call center.