Mon compte Devenir membre Newsletters

Blois : formation sélective pour embauches électives

Publié le par

La Chambre des métiers du Loir-et-Cher ouvre une formation destinée à permettre aux entreprises d'opérer des recrutements qualitatifs pour l'animation de leur service clients. Trente bénéficiaires profiteront de cette formation rémunérée.


Suite au lancement d'un appel d'offres par le Conseil régional du Centre, la Chambre des métiers du Loir-et-Cher a mis sur pied une formation au métier de téléconseiller. Une offre spécifiquement adressée aux demandeurs d'emploi, qui, du 24 janvier au 30 juin, seront trente à suivre sept semaines d'enseignement, dont deux portant sur le "comportemental" et cinq étayées par des travaux pratiques.

MISE EN SITUATION DANS LES ENTREPRISES


Parmi les lieux d'accueil de cette formation "terrain", l'"Entreprise d'entraînement" de la Chambre des métiers, entité organisée sur le modèle d'une PME et destinée à accueillir des chômeurs en vue de les initier de manière concrète aux responsabilités économiques. « Dans le cadre de cette structure, les stagiaires seront confrontés en réel à des situations de gestion de la relation clients », précise Marie-Hélène Manchion, responsable de cette formation pour futurs téléconseillers. Mais les principales unités d'accueil, pour la dimension opérationnelle de cette formation, seront avant tout les entreprises locales abritant des centres d'appels ainsi que les sociétés de télémarketing, qui, affirme-t-on à la Chambre des métiers, rencontrent de réelles difficultés de recrutement.

CANDIDATS TRIÉS SUR LE VOLET


Pour sélectionner les trente bénéficiaires de cette formation, un partenariat a été passé avec l'ANPE de Blois. « Je pense devoir rencontrer une centaine de personnes au moins pour en choisir trente. Nous tenons beaucoup à cette notion de formation sélective. C'est une garantie de valorisation », souligne Marie-Hélène Manchion. Les stagiaires sélectionnés seront rémunérés de 2 000 à environ 4 000 F par mois en fonction de leur situation. Mais ils devront s'acquitter d'une participation de 500 F pour avoir accès à la formation. Financée par le Conseil Régional à hauteur de 30 F l'heure par stagiaire, la formation présente une finalité très claire : déboucher sur un maximum d'embauches. C'est d'ailleurs sur le respect de cet objectif que le contrat sera reconduit pour la Chambre des métiers.