BRED DIRECT : l'autonomie d'une banque généraliste

Publié par le

Regroupés depuis un an sur un même site à Créteil, les différents services de Bred Direct confèrent à la banque les mêmes compétences qu'un établissement à réseau.

  • Imprimer


Avec ses 250 postes de travail, Bred Direct s'architecture autour de 5 grandes entités. La première, appelée pôle réception, recouvre Bred Direct Services (front-office pour la clientèle particulière), Bred Direct Pro (front-office pour les entreprises), Bred Direct Crédit, Bred Direct Téléaccueil (écrêtage des appels vers les agences), ainsi que le help-desk interne, qui prend en charge les questions les plus pointues formulées par le réseau Bred. A côté de ce pôle réception, la banque téléphonique regroupe un pôle émission, un pôle recouvrement et fidélisation, un pôle Bourse et un pôle SAV en back-office dont la mission est de libérer au maximum les téléconseillers de toute tâche administrative. Avec cette organisation, Bred Direct fonctionne de manière parfaitement autonome, avec toutes les prestations d'une banque généraliste. Pour l'ensemble de ses activités, Bred Direct aura traité en 1999 environ 4 millions d'appels.

L'équipement du centre


La banque téléphonique est équipée d'ACD Lucent Technologies (un G3r et deux G3i), de la solution Edge d'IMA pour le CRM, la base de données et le CTI. Ainsi que de microcasques GN Netcom et Lem.

Muriel Jaouën

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Les idées expérience client (21-25 mai)
Stratégies
Les idées expérience client (21-25 mai)

Les idées expérience client (21-25 mai)

Par La rédaction

La rédaction a sélectionné pour vous une sélection d'informations percutantes. Au menu cette semaine: Walmart cesse son service Scan&Go, [...]

Préserver le capital client au coeur de la tempête
Stratégies
Préserver le capital client au coeur de la tempête

Préserver le capital client au coeur de la tempête

Par Marie-Juliette Levin

Conserver son capital client en zone de turbulence s'impose face à l'augmentation des bad buzz et autres e-reputation malmenée. Comment anticiper [...]