Mon compte Devenir membre Newsletters

BANQUE ACCORD SE TOURNE VERS LE DECISIONNEL

Publié le par

Sous L'impulsion de sa direction générale, Banque Accord s'est lancée dans un vaste projet décisionnel afin d'étoffer et d'accélérer le pilotage de ses activités.

La banque s'est dotée d'un outil de pilotage pour faciliter le suivi des projets.

La banque s'est dotée d'un outil de pilotage pour faciliter le suivi des projets.

L'objectif du projet mis en place par Banque Accord est de disposer d'un véritable outil de pilotage, à la fois fiable, facile d'utilisation et transversal pour la quinzaine de filiales du groupe. «Même si le projet a été initié en 2007, nous sommes toujours en phase de construction de nos applications décisionnelles. Les premiers utilisateurs seront pleinement opérationnels à partir du mois d'octobre 2009. Ce projet va encore nécessiter deux années de déploiement», indique Philippe Eymond, responsable urbanisation et de la gestion de l'information. Ce projet décisionnel doit couvrir à terme 500 utilisateurs.

Dans un premier temps, Banque Accord s'est efforcée de déterminer les besoins stratégiques vis-à-vis de l'ensemble des métiers de la banque, en France et à l'international. «Nous sommes allés à la rencontre des directeurs des structures de la banque afin qu'ils nous fassent part de leurs besoins décisionnels», précise Philippe Eymond. Un des plus importants points soulevés est la volonté de disposer d'un décisionnel très dynamique, en mesure de mettre des indicateurs très rapidement à disposition.» Pour cela, Banque Accord devait disposer d'un entrepôt de données détaillé et historisé à l'aide d'une solution capable de traiter d'importants volumes d'informations. Autre point capital du projet: la mise en place d'une base d'indicateurs partagés pour l'ensemble des métiers. «Lorsqu'on parle chiffre d'affaires, encours ou production de crédit, il est capital que l'on puisse utiliser les mêmes chiffres», confirme Philippe Eymond.

Les données provenant de l'ensemble de l'entreprise, intégrées dans l'entrepôt de données, fourniront à Banque Accord une vision globale des services bancaires, des clients et des opérations afin de favoriser une prise de décision plus précise et plus rapide. Dans un environnement ultra-concurrentiel, la banque est consciente qu'il s'agit d'un facteur de différentiation-clé sur le marché.

Elle s'est très vite orientée vers les solutions de type «massivement parallèle» (c'est-à-dire des solutions pouvant tirer profit d'un grand nombre de processeurs en même temps), sur des bases de données dédiées, avec une technologie axée sur la performance de requêtage. Suite à un appel d'offres, une petite dizaine d'éditeurs s'est déclarée compétente. Banque Accord en a finalement retenu trois. «Nous avons sollicité ces trois éditeurs à travers un exercice de «proofof concept» (qui consiste à tester la solution de manière intensive mais incomplète, sur des périodes courtes, NDLR) pour savoir si la solution fonctionnait avec notre système d'information», explique Philippe Eymond. Teradata Active Enterprise Data Warehouse de Teradata a finalement été retenu. Ainsi, Teradata Professional Services fournira l'assistance pour la mise en oeuvre de l'architecture technologique de l'entrepôt de données.

Le projet décisionnel n'est pas sans incidence vis-à-vis des centres de contacts de l'entreprise, puisqu'il va apporter des indicateurs en temps réel, notamment sur les chiffres liés à la vente. «Jusqu'à présent, nos centres de contacts ne disposaient pas d'indicateurs leur permettant de déterminer une avance ou un retard sur les objectifs de ventes», conclut Philippe Eymond.

TROIS GRANDES ACTIVITES

Le groupe Banque Accord est présent sur trois grands domaines. La distribution de produits et services financiers, d'abord, avec différents packages et solutions financières personnalisées pour les enseignes et leurs clients (financement, épargne, assurances, cartes de paiement). Banque Accord se positionne également sur la gestion de la relation client pour des enseignes partenaires à distance et pour les contacts et transactions sur le lieu de vente (terminaux de paiement et équipements monétiques, aide à la vente). Enfin, depuis sa création, Banque Accord gère la monétique d'Auchan donnant aux clients le choix du mode de paiement.

Mot clés : projet |

Jérôme POUPONNOT