Mon compte Devenir membre Newsletters

Autodesk : un support en traduction simultanée

Publié le par

L'éditeur américain de solutions de conception assistée par ordinateur propose désormais à ses utilisateurs une aide en ligne accessible dans cinq langues.


Autodesk est une société américaine éditrice de plates-formes de conception assistée par ordinateur (CAO) et notamment du logiciel Autocard, apprécié dans les sphères de l'architecture, de la mécanique, du multimédia, de la construction, des systèmes d'information géographique... Aujourd'hui, plus de quatre millions de personnes utilisent les produits d'Autodesk. Et ce, dans le monde entier. Avec plus de 60 % de son chiffre d'affaires réalisé hors des Etats-Unis, l'éditeur ne peut éviter certaines questions de communication avec une clientèle internationale. Le site web d'Autodesk met ainsi en ligne plus de dix mille articles, souvent très techniques, classés par type d'industrie. Tous ces documents, qui comptent en moyenne un millier de mots chacun, ne sont disponibles qu'en langue anglaise. Une restriction qui incite un grand nombre d'utilisateurs des produits d'Autodesk à appeler la hot line de l'éditeur. Une plate-forme téléphonique qui, du fait de son activité, alourdit sensiblement les coûts d'exploitation de la société. Après avoir effectué un audit de diverses solutions de traduction automatique disponibles, Autodesk a choisi Systran, l'un des leaders du marché, qui compte parmi ses clients le gouvernement américain, la Commission européenne ainsi que les principaux moteurs de recherche on line (cinq millions de traductions par jour). Une dizaine de personnes a travaillé à l'élaboration du système installé chez Autodesk, afin, entre autres, de développer des ressources linguistiques spécifiques aux textes mis en ligne par l'éditeur de solutions de CAO. Opérationnel depuis août 2001, le support client en ligne d'Autodesk est consultable en quatre langues autres que l'anglais : le français, l'allemand, l'espagnol, l'italien. Dans les mois à venir, les clients japonais et chinois de la société américaine devraient à leur tour bénéficier d'un support dans leur langue maternelle.